Le patch contraceptif Evra est une contraception fabriquée par les laboratoires Janssen-Cilag

Patch contraceptif EvraChoisir sa contraception est aujourd’hui un véritable défi pour de nombreuses femmes. Parmi les différents dispositifs contraceptifs réversibles, les femmes ont la possibilité d’utiliser un patch, c’est-à-dire un dispositif transdermique appliqué sur la peau qui délivre une dose de principe actif à travers la peau, et de manière régulière.

Il appartient à la catégorie des contraceptifs par hormones combinées, c’est-à-dire qu’il contient un estrogène et un progestatif. Son autorisation de mise sur le marché remonte à août 2002. Il s’agit d’un mode de contraception assez peu utilisé puisque seul 0,4 % des femmes ont fait le choix de ce patch, en accord avec leur médecin.

Le patch EVRA est disponible uniquement sur ordonnance. Fabriqué par les laboratoires Janssen-Cilag, ce médicament n’est pas remboursé par la sécurité sociale et les prix varient en fonction des pharmacies. Nous allons voir qu’il est également possible d’acheter son patch contraceptif en ligne, et bénéficier des prix avantageux qui en découlent.

Présentation générale et description de ce patch contraceptif

Avant de rentrer dans les détails, voici un résumé des informations les plus utiles sur le patch contraceptif Evra.

Comment se présente le patch contraceptif Evra ?

Le patch fait 20 cm. Même s’il est composé de 3 couches superposées, il est relativement mince. La face externe du patch porte l’inscription « Evra ».

Quel est le conditionnement du patch Evra ?

Le laboratoire qui commercialise Evra propose des boites contenant 3, 9 ou 18 patchs (tous ces conditionnements ne sont pas forcément disponibles en France). Chaque patch est emballé de manière individuelle.

À qui est destiné ce mode de contraception ?

Photo d'un patch contraceptif EvraLe patch contraceptif Evra est proposé aux femmes entre 18 et 45 ans qui ne souhaitent pas la survenue d’une grossesse.

Aucune étude n’a été réalisée sur les adolescentes de moins de 18, ce qui implique que ce patch soit contre-indiqué en ce cas.

Compte tenu des risques de thrombose légèrement accrus (en comparaison d’autres contraceptions hormonales) avec le patch Evra, c’est une prescription qui ne doit pas, on l’a vu, être proposée en première intension. En tous les cas, des analyses doivent être réalisées régulièrement pendant la durée de prise de cette contraception si vous représentez une catégorie à risque.

Quels sont les principes actifs du patch Evra ?

Evra est un contraceptif par hormones combinées, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une association de deux hormones :

– L’éthinylestradiol : C’est un estrogène parmi les plus utilisés au monde. Cette hormone sexuelle féminine intervient au moment de l’ovulation. En tant que contraceptif, l’éthonylestradiol évite qu’un ovule fécondé ne puisse s’accrocher sur l’endomètre (la paroi interne de l’utérus).

– Norelgestromine : Il s’agit d’un progestatif qui intervient en induisant des modifications sur l’endomètre et la glaire cervicale, mais surtout, la Norelgestromine permet principalement d’empêcher l’ovulation.

Parmi les autres composants excipients de Evra il y a :

  • Polyéthylène
  • Polyester
  • Crospovidone (E1202)
  • Lauryl lactate
  • L’adhésif contient du Polyisobutylène et du Polybutène
  • Polyéthylène téréphtalate,  Polydiméthylsiloxane

Le patch contraceptif Evra ne protège aucunement contre les maladies sexuellement transmissibles.

Quelle est l’efficacité de Evra ?

Si le patch contraceptif Evra est utilisé conformément aux préconisations, l’efficacité contraceptive est similaire à une contraception orale. C’est à dire que le patch contraceptif Evra est considéré comme étant très efficace et les risques de tomber enceinte sont réduits à leur minimum.

Cela dit, les tests réalisés sur une population féminine dont le poids est égal ou supérieur à 90 kg montrent une diminution de l’efficacité contraceptive. Si vous êtes dans cette catégorie de population, il est important d’en discuter avec votre médecin qui pourrait vous orienter sur une autre méthode contraceptive plus fiable pour votre morphologie.

Patch contraceptif Evra: une consultation médicale obligatoire

Une consultation et une ordonnance sont obligatoires pour ce patchComme précisé plus haut, le patch contraceptif est un médicament soumis à prescription médicale. Cette visite a pour but premier de vérifier si ce dispositif est adapté à votre situation, et si vous ne présentez pas de contre-indication à son utilisation.

Lors de cette consultation, votre médecin réalisera un examen clinique et gynécologique classique. C’est aussi l’occasion de faire un bilan de vos antécédents médicaux personnels ou familiaux, notamment si vous avez été déjà victime d’accident vasculaire.

En suivant les recommandations sanitaires, et compte tenu des risques liés à l’utilisation du patch Evra, il devra aussi prescrire la réalisation d’examens sanguins afin d’obtenir un bilan biologique complet.

Les éléments suivants seront analysés :

– Cholestérol
– Triglycérides
– Glycémie à jeun

En fonction de vos antécédents personnels ou familiaux, le médecin pourra demander un bilan d’hémostase systématique, c’est-à-dire voir comment se déroule la coagulation de votre sang.

À savoir: il est également possible aujourd’hui d’obtenir une ordonnance valide depuis chez vous, sur interne. Il est nécessaire dans ce cas d’effectuer une consultation médicale en ligne, qui est possible sur certaines plateformes agréés au niveau européen. Pour ce faire, il vous faudra répondre à une série de questions détaillés avant qu’un docteur analyse vos réponses et décide de vous fournir la prescription médicale, ou de vous orienter vers une autre contraception plus adaptée à votre organisme.

Fonctionnement et avantages de ce mode de contraception

Fonctionnement du patch contraceptif

Bien que similaire aux pilules contraceptive, le fonctionnement du patch contraceptif diffère sur certains points. Voici les informations à connaitre sur le fonctionnement, mais aussi un résumé des avantages et inconvénients du patch Evra.

Comment fonctionne le patch contraceptif Evra ?

Une fois en place, le patch Evra libère de manière transdermique les deux hormones de manière graduelle tout au long du port. Cette combinaison permet d’assurer une contraception optimale.

Ainsi, votre corps assimile en moyenne par 24 heures :

33,9 microgrammes d’éthinylestradiol
203 microgrammes de norelgestromine

Quels sont les avantages de Evra ?

L’avantage principal du patch contraceptif EVRA est qu’il n’est pas nécessaire de penser à prendre un cachet tous les jours. C’est un confort notable pour celles qui ont tendance à oublier régulièrement leur contraception.

C’est un dispositif simple d’utilisation, discret, qui n’est pas contraignant.

Quels sont les inconvénients?

Il faut en outre rappeler que l’utilisation du patch répond à un protocole particulier de port, et qu’il nécessite aussi une rigueur quant au respect du calendrier concernant le changement à intervalle régulier, la semaine de suspension et le jour de repositionnement d’un nouveau patch.

Il est important de contrôler régulièrement le patch collé sur la peau, afin de vérifier qu’il n’est pas altéré, décollé ou abimé.

Posologie: comment utiliser le patch contraceptif Evra ?

Avant d’aller plus avant dans l’utilisation du patch contraceptif, il convient de préciser les points suivants :

1) Il ne faut porter qu’un seul patch à la fois.
2) Un patch doit être porté pendant 7 jours pleins.
3) Il est important de noter le jour de changement du patch à une semaine d’intervalle : j+8 et j+15

Un cycle utilise donc 3 patchs : le jour de pose, 8 jours après, et 15 jours après. Le 22e jour est celui qui marque le retrait du patch et le commencement de la semaine sans dispositif transdermique. Le cycle suivant démarre au 8e jour suivant le retrait du patch. Le remplacement du patch doit être fait immédiatement.

En aucun cas la semaine d’intervalle ne doit dépasser 7 jours. Si tel est le cas, il y a un risque de survenue d’une grossesse non souhaitée. Une contraception complémentaire est donc nécessaire (préservatif).

Ce préalable permet d’assurer une contraception optimale des femmes utilisatrices. En cas de doute, vous devez consulter votre médecin et utiliser un mode de contraception supplémentaire.

La pose du patch Evra:

La zone d’application doit être choisie de manière à ce que le patch ne subisse aucune friction ou altération due aux vêtements. Il peut s’agir :

  • De l’abdomen,
  • De la fesse,
  • Du haut du torse,
  • Du haut du bras (en face extérieure)

Posologie du patch contraceptif evraEn aucun cas le patch ne doit être appliqué sur les seins ou sur un endroit où votre peau est irritée, rouge ou ouverte.

Avant d’apposer votre patch, vous devez vous assurer que la zone est propre, sèche et dépourvue de pilosité. Pour assurer une bonne adhérence du patch contraceptif, vous ne devez pas mettre de crème ou une quelconque lotion sur la zone destinée à recevoir le dispositif.

Une fois le patch sorti de son emballage, vous devez le coller immédiatement, en appuyant de manière ferme jusqu’à adhérence complète.

Pour sortir le patch de son emballage d’aluminium, vous devez agir délicatement et ne pas utiliser de ciseaux.

Décoller le patch du film protecteur d’un côté, puis poser le patch sur la zone choisie en décollant ensuite la seconde partie du film protecteur. Vous évitez ainsi de toucher la partie collante.

Une fois en place

Il convient de contrôler régulièrement que le patch Evra est bien positionné, et qu’il adhère bien à la peau. C’est important car si le patch est altéré, décollé, coupé, abimé l’efficacité contraceptive du dispositif peut être diminué. (Voir l’encadré plus bas concernant les altérations du patch et les conduites à tenir).

Cela dit, EVRA est étudié de manière à ce qu’il ne soit pas altéré avec la pratique d’activités classiques au quotidien. Vous pouvez vous doucher, prendre un bain, aller au sauna, faire du sport, etc. Veillez simplement à vérifier qu’il est bien en place après.

Le remplacement du patch (J+8, J+15):

Au bout de 7 jours pleins, pendant le cycle, le patch transdermique doit être changé. Il est alors retiré et remplacé immédiatement dans les mêmes conditions que précédemment.

Attention : Le nouveau patch ne doit pas être mis au même endroit que le précédent. Il est préférable de choisir une zone différente afin d’éviter la survenue d’une irritation cutanée.

Retrait du patch et conditionnement:

Le retrait du patch se fait simplement en décollant délicatement le dispositif de la peau. Une fois retiré, vous devez utiliser l’étiquette « destruction » prévue avec l’emballage. Vous repliez le patch et collez l’étiquette.

N’oubliez pas que le patch contient encore des principes actifs qui peuvent nuire à l’environnement. Il est donc important de ne jamais jeter un patch usagé dans les toilettes.

N’hésitez pas à demander à votre pharmacien la marche à suivre, il dispose d’ailleurs probablement de bacs à déchets adaptés qui sont par la suite collectés.

La semaine de suspension d’utilisation (entre le 22e et le 28e jour):

Sur la durée d’un cycle, vous aurez porté 3 patchs. La dernière semaine est celle où vous ne portez aucun dispositif transdermique. Il s’agit de 7 jours d’arrêt qui doivent être impérativement respectés.

Normalement, une hémorragie de privation (des saignements) doit apparaitre relativement rapidement après le retrait du troisième patch. Ces saignements peuvent être toujours présents au bout de 7 jours. Quoi qu’il en soit, vous devez impérativement reprendre le cycle par la pose d’un nouveau patch, même si vous avez toujours vos règles afin de préserver l’efficacité contraceptive du dispositif.

Quand utiliser Evra pour la première fois ?

Si vous n’aviez pas de contraception préalable

La contraception doit démarrer le premier jour des règles. Vous suivez ensuite le protocole d’utilisation décrit plus haut.

Il est important de savoir que l’efficacité du patch Evra n’est pas optimale pendant les 7 premiers jours du démarrage de la contraception. Il est donc important de prévoir une protection supplémentaire pendant cette période (préservatif ou spermicide).

Si vous remplacez un autre contraceptif hormonal combiné par Evra

Il faut commencer le premier cycle le jour où intervient le saignement de privation. En l’absence de saignements dans les 5 jours qui suivent, alors il est préférable de vérifier qu’une grossesse n’est pas en cours.

Si vous devez ou avez commencé Evra après le premier jour de saignement, vous devez utiliser un autre mode de contraception en parallèle pendant une période de 7 jours. Dans tous les cas, si vous attendez plus de 7 jours pour démarrer l’utilisation du patch, vous devez consulter votre médecin et vérifier qu’une grossesse n’est pas en cours avant de poursuivre. En effet, il est possible que vous ayez ovulé entre-temps.

Si vous remplacez une contraception uniquement progestative par Evra

Qu’il s’agisse de remplacer une pilule progestative ou un implant, ou une méthode de contraception injectable, vous pouvez démarrer le cycle avec les patchs Evra à n’importe quel moment (retrait de l’implant, moment de la prochaine injection).

Il faut toutefois veiller à utiliser une méthode de contraception supplémentaire pendant les 7 premiers jours d’utilisation du patch.

Vous utilisez Evra après un avortement ou une fausse couche

Si l’IVG ou la fausse couche a lieu avant la vingtième semaine de grossesse, vous pouvez utiliser immédiatement le patch Evra et sans moyen de contraception supplémentaire.

Si l’IVG ou la fausse couche a lieu à partir de la vingtième semaine, vous devez attendre 21 jours, ou le premier jour de survenue des règles avant de démarrer une contraception avec Evra.

Vous utilisez Evra à la suite d’un accouchement

Si vous n’allaitez pas, vous devez démarrer la contraception par Evra 4 semaines après la venue au monde de votre enfant.

Pour un démarrage après, il faudra envisager une contraception parallèle afin d’éviter tout risque de grossesse non désirée et vérifier qu’aucune grossesse n’est entamée avant de poser le premier patch.

Quelques questions fréquemment posées : FAQ

Que faire si le patch se décolle ou est altéré ?

schema du patch evraSi vous constatez que le patch Evra s’est décollé, est tombé ou se soulève dans les 24 heures, vous devez essayer de le recoller ou repositionner un nouveau patch le plus rapidement possible. Cela n’affectera d’ailleurs pas votre jour de changement normal : le cycle doit rester normal. Ce changement de patch est préférable si l’ancien ne colle plus, s’il s’est enroulé sur lui-même, ou si les différentes couches sont altérées.

Il ne faut jamais utiliser un sparadrap ou un autre adhésif pour maintenir le patch en place.

Si vous constatez que le patch a été altéré, ou s’est décollé plus de 24 heures après, il est nécessaire de recommencer un nouveau cycle, c’est-à-dire de poser un nouveau patch dont le jour marquera le début du cycle. Si vous n’êtes pas certaine de la durée passée sans patch, il sera préférable d’utiliser un moyen de contraception complémentaire pendant les 7 premiers jours de ce nouveau cycle.

Que faire si j’oublie de changer mon patch pendant le cycle ?

Les patchs contraceptifs Evra doivent être remplacés toutes les semaines à date fixe. Si vous oubliez d’effectuer ce changement, deux cas de figure se posent :

  • Vous constatez l’oubli dans les 48 heures : appliquez un nouveau patch et continuez votre cycle de manière normale, sans changer votre calendrier de changement. Il n’est pas nécessaire d’utiliser une contraception complémentaire.
  • Vous constatez que l’oubli est supérieur à 48 heures : les risques d’une grossesse sont accrus. Il est ici nécessaire de commencer un nouveau cycle, en posant un nouveau patch qui restera en place pendant 7 jours avant d’être remplacé deux fois avant le respect d’une semaine de carence. Dans cette situation, l’utilisation d’une contraception supplémentaire est nécessaire pendant la première semaine.

Que faire si j’oublie de remettre l’anneau après la semaine d’interruption ?

L’efficacité contraceptive peut être altérée en cas de retard de mise en place du nouveau dispositif après la semaine d’interruption. Dès que vous constatez l’oubli, appliquez un nouveau patch et démarrez un nouveau cycle, avec un nouveau jour de changement qu’il faudra respecter. Pour éviter la survenue d’une grossesse non désirée, il est important d’utiliser un moyen de contraception supplémentaire pendant 7 jours.

Si vous oubliez régulièrement ces dates de remplacement du patch, il est conseillé d’en parler avec votre médecin qui pourra vous orienter sur un autre mode de contraception plus adapté.

Puis-je changer le jour de changement du patch ?

Pour ce faire, vous devez en discuter avec votre médecin pour que l’efficacité du patch ne soit pas altérée. D’une manière générale, dans ce cas, vous devez ôter le patch de la troisième semaine au jour prévu afin de respecter le début de la semaine sans dispositif. Vous pouvez choisir un autre jour pour repositionner un nouveau patch, sans toutefois dépasser les 7 jours d’interruption.

Puis-je avancer ou retarder la date de mes règles avec le patch Evra ?

Oui, il est possible d’avancer ou retarder la date des règles (ou saignements de privation). Il est tout de même préférable d’en discuter avec votre médecin au préalable. Pour retarder l’apparition des règles, il faut appliquer un nouveau dispositif au 22e jour, c’est-à-dire au début de la semaine libre. Il est toutefois possible que des saignements aient lieu. Ne portez jamais plus de 6 dispositifs à la suite (plus de 2 cycles d’affilés).

Avancer la date de vos règles revient à modifier le jour de pose ou de changement du patch.

Y-a-t-il des saignements pendant la semaine d’interruption ?

Oui, pendant la semaine de privation, des saignements de privation se manifestent. Il se peut que ces saignements durent au-delà de la date de pose d’un nouveau dispositif (7 jours). Quand bien même, vous devez impérativement repositionner un nouveau patch au 7e jour.

J’ai des saignements irréguliers: que faire?

Il est possible que des spottings ou métrorragie se manifestent, principalement pendant les premiers mois d’utilisation du patch contraceptif Evra.

D’une manière générale, il n’y a pas de raison de consulter un médecin pour ce problème s’il survient dans les trois premiers cycles. En revanche, si les saignements irréguliers se manifestent au-delà de 3 mois, ou après une période de cycles avec saignements réguliers, il est préférable de consulter votre médecin qui en recherchera les causes par toute analyse ou examen clinique nécessaire.

Je n’ai pas de saignement pendant la semaine d’interruption: que faire?

Il est possible, chez certaines femmes, qu’aucun saignement de privation n’apparaisse. Si cela est constaté pendant deux cycles d’affilés, il faudra consulter votre médecin afin d’écarter la survenue d’une grossesse avant de poursuivre la prise du patch contraceptif.

Dois-je ôter le patch pendant ma douche ? Puis-je prendre un bain ?

Il n’est pas nécessaire d’ôter le patch pour prendre une douche, un bain, ou aller à la piscine. D’ailleurs, vous ne devez pas ôter votre patch du tout.

La seule précaution à prendre est de vérifier après que le dispositif est toujours bien en place et adhère correctement à la peau. En cas d’altération, reportez-vous aux conseils plus haut. Si le patch n’est plus en place, vous devez en repositionner un le plus rapidement possible.

Et si je souhaite entamer une grossesse ?

Si vous souhaitez entamer une grossesse, il suffit d’arrêter l’utilisation du patch contraceptif. Il est possible qu’un certain délai ne soit nécessaire pour que votre organisme ne reprenne un cycle normal. Cela peut se traduire par une irrégularité des règles, surtout si votre cycle n’était pas régulier avant le début de la contraception.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Conservation et mode de stockage

Le patch Evra a une durée de conservation de 2 ans. En tout état de cause, vous ne devez pas utiliser ce contraceptif au-delà de la date de péremption indiquée sur l’emballage.

Chez vous, il est indispensable d’entreposer les patchs dans leur emballage d’origine, dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière et hors de la portée des enfants. Si vous constatez que l’emballage individuel du patch a été altéré, il ne faut pas utiliser le contraceptif et en prendre un autre.

Le patch Evra ne doit en aucun cas être mis au réfrigérateur, ni au congélateur.

Risques, effets secondaires et contre-indications du patch Evra

Comme tous les modes de contraception sur le marché aujourd’hui, nous verrons que le patch contraceptif de manière générale n’est pas sans danger. Ainsi, pour éviter tous les risques, il est nécessaire de bien s’informer.

Quelles sont les contre-indications du patch contraceptif Evra ?

Comme pour tout médicament, le patch contraceptif Evra est contre-indiqué dans certaines situations. Si vous êtes atteinte d’une ou plusieurs affections suivantes, vous ne pouvez pas utiliser Evra

  • Insuffisance rénale ;
  • Insuffisance hépatique ;
  • Présence ou risque d’une thrombo-embolie artérielle ou veineuse. Parmi les facteurs de risques, on peut noter (liste non exhaustive):
    • Traitement passé ou en cours pour un antécédent de thrombose ou embolie pulmonaire
    • Prédisposition héréditaire
    • Intervention chirurgicale impliquant une immobilisation longue
    • Antécédent d’Infarctus du myocarde, d’angine de poitrine, d’AVC
    • Affection cérébro-vasculaire
    • Présence ou antécédent de migraines avec incidences neurologiques
    • Diabète
    • Hypertension artérielle
  • Intolérance aux substances actives présentes dans Evra
  • Présence ou risque d’un cancer du sein ou de l’endomètre
  • Saignement génital sans origine expliquée.

En tout état de cause, comme nous l’avons vu plus haut, vous devez consulter votre médecin régulièrement afin de réaliser un bilan sanguin pour vérifier qu’aucune affection n’est apparue pendant l’utilisation de Evra.

Remarque importante : Attention avec Evra, patch contraceptif, car une étude a mis en lumière que les risques de survenue d’une thrombose veineuse sont deux fois plus élevées qu’avec l’utilisation d’un autre contraceptif par hormones combinées orales. Ce constat a mené les autorités sanitaires françaises à en limiter la prescription en première intention. C’est-à-dire qu’Evra ne doit être prescrit que de manière exceptionnelle, et sous la supervision d’un médecin.

En cas de doute, d’apparition de symptômes inquiétants, vous devez consulter votre médecin dans les plus brefs délais afin de faire le point sur votre santé et l’opportunité de poursuivre une contraception avec Evra.

Cas d’arrêt immédiat du port du patch contraceptif Evra

Lorsque votre médecin vous a prescrit Evra comme contraception, il vous a obligatoirement sensibilisé aux risques de thromboses veineuses artérielles ou veineuses, surtout si vous faites partie d’une population à risque (tabagisme, obésité, âge, diabète, hypertension, migraines).

Considérant que ce risque est augmenté pendant la première année d’utilisation d’une contraception hormonale combinée, il a dû vous sensibiliser aux symptômes pouvant être liés à l’apparition d’une thrombose, qui nécessitent que vous soyez vigilante :

  • Signes d’un infarctus: douleurs dans le dos, la mâchoire, l’estomac, le bras, le cou ; oppression dans la poitrine, tension ou pression dans le sternum ou le bras ; vertiges ; bouffée de sueur ; sensation d’angoisse ; nausées ; sensations de faiblesses, essoufflements ; tachycardie ou arythmie (accélération ou irrégularité du rythme cardiaque.
  • Signes d’un accident cérébro-vasculaires: Troubles de la vision ; trouble de l’équilibre et de coordination des mouvements ; difficultés d’élocution ; perte de sensibilité d’une partie du corps ; confusion ; migraine intense ; vertiges ; perte de connaissance (avec ou sans convulsion).
  • Signes d’une thrombo-embolie veineuse (embolie pulmonaire ou thrombose veineuse profonde des membres inférieurs) : essoufflement intense ; rythme cardiaque altéré et modifié ; toux soudaine (avec crachats de sang) ; douleurs et difficultés à la respiration ; vertiges ; sensation d’angoisse ; gonflement de la jambe ou du pied accompagné d’un changement de couleur de la peau et d’une sensation de chaleur ou de rougeur ; Difficulté à marcher car douleur intense en position debout.

En cas d’apparition de ces signes et troubles, vous devez en urgence consulter un médecin.

Retirez immédiatement votre patch Evra et consultez votre médecin si l’un des signes ci-dessous apparait :

  • Constatation d’une grossesse,
  • Apparition d’une jaunisse,
  • Trouble de la pression artérielle,
  • Manifestation d’une hépatite,
  • Maux de ventre intenses
  • Migraines inhabituelle, régulière et très forte

Quels sont les effets secondaires du patch contraceptif Evra ?

Outre un risque accru d’apparition d’une thrombose artérielle ou veineuse, l’utilisation du patch contraceptif Evra peut induire des effets secondaires plus ou moins gênants listés ci-dessous :

Effets constatés de manière fréquente :

  • Acné
  • Réaction, irritation ou éruption cutanée
  • Apparitions de nausées
  • Tension au niveau des seins
  • Céphalées
  • Infections fongiques vaginales
  • Troubles affectifs ou de l’humeur
  • Anxiété
  • Maux de ventre
  • Vomissements
  • Troubles gastro-intestinaux : diarrhées
  • Spasmes musculaires
  • Dysménorrhée
  • Saignements vaginaux
  • Pertes vaginales
  • Spasmes utérins
  • Malaise sur la zone d’application, incluant manifestations dermiques
  • Sensation de fatigue

Effets constatés de manière peu fréquente :

  • Alopécie (perte de cheveux)
  • Dermatite
  • Eczéma
  • Photosensibilité
  • Urticaire
  • Érythème
  • Hypersensibilité
  • Rétention d’eau
  • Augmentation de l’appétit
  • Hypercholestérolémie
  • Modification de la libido
  • Insomnie
  • Sensation de vertiges
  • Hypertension
  • Galactorrhée
  • Syndromes prémenstruels
  • Sécheresse vaginale
  • Œdème généralisé ou périphérique (sur la zone d’application)

Effets constatés de manière rare :

  • Prurit généralisé
  • Angioedème
  • Chloasma
  • Dermite séborrhéique
  • Éruption cutanée (pustules) au niveau de la zone d’application
  • Tumeur bénigne, maligne, ou autres (études en cours)
  • Hyperglycémie
  • Résistance à l’insuline
  • Sensation de colère, ou de frustration
  • Modification du goût
  • Accident vasculaire cérébral ou hémorragie cérébrale
  • Problème de tolérance aux lentilles de contact
  • Thrombose, infarctus, embolie pulmonaire
  • Affections hépatiques, dont jaunisse (ou ictère)
  • Dysplasie cervicale
  • Arrêt de la lactation
  • Œdème du visage
  • Tuméfaction
  • Modification à la baisse du taux sanguin de glucose

Effets secondaires du patch contraceptifSi l’un de ces troubles apparait, il est fortement conseillé de consulter votre médecin. De même si vous constatez des troubles suite à l’utilisation du patch contraceptif Evra, prenez l’avis d’un professionnel qui seul sera à même de vous guider dans la marche à suivre et de vous orienter sur un autre mode de contraception.

La question du surdosage

Il est rappelé qu’il ne faut appliquer qu’un seul patch transdermique à la fois. Cela dit, les manifestations d’un surdosage sont l’apparition de nausées, suivies de vomissements avec parfois des saignements vaginaux.

Si vous pensez être victime d’un surdosage, vous devez enlever immédiatement le patch Evra et consulter votre médecin qui pourra vous prescrire un traitement adéquat.

Interactions médicamenteuses

L’utilisation de certaines substances actives présentes dans d’autres médicaments peut entrainer des conséquences sur l’efficacité du patch contraceptif. Outre une baisse d’efficacité, des saignements (ou métrorragies) peuvent survenir. Il est donc indispensable d’avertir votre médecin et/ou votre pharmacien de l’utilisation d’Evra. Si un risque de baisse d’efficacité survient, il vous sera peut-être conseillé de changer de mode de contraception ou de prendre des précautions supplémentaires en cas de rapports sexuels (préservatif, spermicide).

Les substances diminuant l’efficacité de la contraception par hormones combinées sont :

  • Les barbituriques
  • La carbamazépine
  • Le bosentan
  • Les médicaments contre le VIH
  • La primidone
  • La phénytoïne
  • La rifampicine
  • la modafinil
  • Les préparations à base de millepertuis
  • Certains antibiotiques : pénicillines, tétracyclines

Si vous êtes traitée à court terme avec l’une de ces substances, vous devez utiliser une contraception complémentaire (préservatif par exemple) en complément du patch. Cette précaution est nécessaire pendant le traitement et jusqu’à 28 jours après son arrêt. Notez qui si votre traitement doit être pris pendant un cycle complet (c’est-à-dire 3 semaines de patch) vous ne devez pas respecter la semaine d’arrêt du port et enchainer directement sur un nouveau cycle. N’hésitez pas à consulter votre médecin pour de plus amples renseignements.

Si vous êtes traitée en préventif ou en curatif pour le VIH ou le VHC, il se peut que certaines données biologiques et sanguines soient modifiées par l’association concomitante avec une contraception par hormones combinées telles que Evra. La consultation du médecin est donc indispensable.

Une interaction négative est aussi soupçonnée avec l’utilisation de l’étoricoxib, utilisé dans la prise en charge de l’arthrose. En effet, l’ éthinylestradiol contenu dans Evra risque de voir son action inhibée, réduisant ainsi l’efficacité contraceptive du patch.

Si votre affection nécessite un traitement au long cours, votre médecin vous orientera sur une autre méthode contraceptive non hormonale.

Les contraceptifs par hormones combinées tels que le patch Evra ont une action sur d’autres médicaments, dont :

  • La ciclosporine (un immunosuppresseur utilisé pour prévenir les rejets en cas de greffe)
  • La Lamotrigine (utilisé comme anticonvulsif en cas d’épilepsie)

En ce cas, il est possible qu’un ajustement du traitement concomitant soit envisagé par votre médecin, ou un changement de mode de contraception.

Utilisation d’Evra et examens biologiques

D’une manière générale les résultats de certains examens biologiques peuvent être affectés par l’utilisation d’une contraception hormonale. C’est le cas de certaines données hépatiques, de la thyroïde, des reins, ainsi que d’autres paramètres métaboliques. Ces variations restent toutefois dans les limites de la normale.

Cela dit, il est indispensable de prévenir votre médecin de l’utilisation d’Evra afin que ce dernier puisse comprendre les variations éventuellement observées.

Grossesse et allaitement

L’utilisation du patch contraceptif Evra est déconseillée si vous allaitez car les principes actifs présents peuvent altérer la qualité du lait, ainsi que la quantité produite.

Si vous constatez une grossesse alors que vous utilisez Evra, vous devez immédiatement arrêter le port du patch et consulter votre médecin. Cela dit, au regard des études épidémiologiques réalisées, il semble que l’utilisation d’une contraception pendant les premiers stades de la grossesse n’affecte pas le développement du fœtus. Cela dit, des analyses supplémentaires pourraient être demandées par votre médecin.

acheter ce patch contraceptif?

acheter patch contraceptif evraAvec une ordonnance valide, il est possible d’acheter le patch contraceptif Evra dans n’importe quelle pharmacie physique.

Aujourd’hui, il est également possible de commander le patch Evra directement sur internet, et d’obtenir une prescription médicale de la part d’un médecin certifié, en remplissant un questionnaire en ligne détaillé.

Attention cependant, car toutes les plateformes ne se valent pas! En effet, pour éviter les dangers sur votre état de santé, veuillez à choisir une pharmacie en ligne disposant de toutes les agrégations nécessaires à la vente de médicament en ligne.

Dans le cas contraire, vous risquez de tomber sur des traitements contre-fabriqués ou périmés.

Ainsi, méfiez vous des sites vous proposant d’acheter un patch contraceptif « moins cher » et parfois même, « sans ordonnance« . Pour votre sécurité, nos équipes ont sélectionné une plateforme digne de confiance pour votre achat de patch contraceptif en ligne, dont vous trouverez le lien ci-dessous:

Ainsi, ne jouez pas avec votre santé! Évitez les risques en commandant votre traitement via des professionnels de la santé certifiés uniquement.

À quel prix?

Il existe deux formats de patch contraceptif Evra:

  • 1 boite pour 3 mois de traitement, contenant donc 9 patchs, pour le prix de 69€
  • 1 boite pour 6 mois de traitement, contenant donc 18 patchs, pour le prix de 137€