Nuvaring est un moyen de contraception qui se présente sous la forme d’un anneau vaginal.

Boite d'anneau vaginal NuvaRingL’anneau vaginal (ou anneau contraceptif combiné, ou anneau intravaginal) NuvaRing est un dispositif contraceptif de troisième génération destiné aux femmes actives sexuellement qui ne souhaitent pas la survenue d’une grossesse.

Il fait partie de la catégorie des contraceptifs hormonaux combinés dits estroprogestatifs dans la mesure où il contient un œstrogène : l’éthinylestradiol ; et un progestatif : l’étonogestrel. Ces deux hormones sont libérées de manière continue dans l’organisme, via les parois vaginales.

Distribué par les laboratoires Merck Sharp et Dohm, il est disponible uniquement sur prescription médicale dans toutes les pharmacies. Bien que le tarif puisse varier d’une pharmacie à l’autre, son coût moyen est d’environ 30 € par mois.

Avant l’achat, découvrez notre dossier complet sur ce moyen de contraception de plus en plus populaire auprès des femmes ne souhaitant pas tomber enceinte.

Présentation générale de l’anneau vaginal NuvaRing

Pour commencer, sachez qu’une consultation générale et gynécologique est nécessaire avant toute prescription ou utilisation d’un contraceptif, et NuvaRing ne fait pas exception. Elle peut, dans certains cas, s’effectuer en ligne comme nous le verrons plus loin.

Comment se présente l’anneau vaginal ?

Anneau vaginal NuvaRingNuvaRing est vendu conditionné en boite de 1 ou de 3 anneaux (un à trois mois de protection). Chaque anneau est conservé dans un contenant hermétique et stérile.

Il s’agit d’un anneau en silicone ou en plastique, de 5 centimètres de diamètre, de 4 mm d’épaisseur transversale, qui ne contient pas de latex, flexible et transparent.

À qui est destiné ce contraceptif ?

Il est généralement prescrit aux femmes en âge de procréer, actives sexuellement. C’est une alternative efficace à la pilule contraceptive qui est un mode de contraception oral plus contraignant, car la femme est obligée de prendre son traitement au quotidien.

Attention: l’anneau Nuvaring, ne protège aucunement contre les maladies sexuellement transmissibles. L’utilisation d’un préservatif est impérative pour se prémunir de ces infections.

La consultation obligatoire 

Avant de pouvoir utiliser NuvaRing, vous devez consulter votre médecin ou votre gynécologue. Un examen approfondi sera réalisé, avec un questionnement de votre historique de santé personnel et familial.

Info: cette consultation peut également se faire en ligne, à condition de passer via une plateforme reconnue avec des médecins certifiés.

Le spécialiste pourra également réaliser un examen de la poitrine (palpation et/ou mammographie si nécessaire), de l’abdomen, des organes génitaux. Un frottis pourrait également être fait si un doute subsiste.

Compte tenu des risques potentiels liés aux contraceptions par hormones combinées, ces analyses et consultations sont vivement recommandées avant de passer à l’anneau vaginal pour la première fois.

En outre, une consultation du même type pourra être préconisée lors du renouvellement de l’ordonnance, avec moins de tests à passer. La prescription médicale peut également être renouvelée en ligne, comme nous le verrons plus loin.

Quelle est l’efficacité de NuvaRing ?

Les données disponibles estiment que l’anneau vaginal, bien utilisé, est efficace à 99,7 %.

Fonctionnement et avantages de ce mode de contraception

Comment fonctionne l’Anneau vaginal NuvaRing ?

Nuvaring va mettre en place un cycle menstruel artificiel. Une fois mis en place, l’anneau va diffuser lentement les hormones au travers de la paroi vaginale.

En pratique, cette diffusion va:

  • Empêcher une ovulation de se produire,
  • Amincir la paroi interne de l’utérus, c’est-à-dire l’endomètre, pour éviter qu’un ovule fécondé ne s’y implante.
  • Avoir une action sur la glaire cervicale, qui est une substance blanche sécrétée à l’entrée de l’utérus destiné à le protéger, mais aussi à faciliter le passage des spermatozoïdes en période d’ovulation. Ici, Nuvaring va agir en épaississant ce liquide, pour qu’il ne joue pas ce rôle facilitateur.

En fin de cycle, un saignement aura lieu (règles) qui sera provoqué par la privation d’hormones liée au retrait de l’anneau. C’est pour cela que l’on parle de cycle menstruel artificiel et non naturel.

Fonctionnement de NuvaRing

Quels sont les principes actifs l’anneau vaginal ?

Les deux hormones diffusées sont :

  • L’étonogestrel, libéré à raison de 0,12 mg par 24 h. C’est une hormone de synthèse qui permet d’inhiber l’ovulation et agit sur la glaire cervicale. Son action est totalement réversible, et un retour à un cycle naturel classique est rapide une fois l’arrêt du traitement. L’Etonogestrel est très couramment utilisé dans la composition des contraceptifs.
  • L’éthinylestradiol, libéré à raison de 0,015 mg par 24 h. C’est un estrogène, c’est-à-dire une hormone sexuelle féminine. Produite naturellement par l’organisme, elle tient un rôle important au moment de l’ovulation lors de laquelle sont taux est à son maximum. Elle agit sur l’endomètre en activant la croissance et la nutrition de la paroi, ce qui a pour effet d’empêcher l’ovule fécondé de nidifier.

NuvaRing contient les excipients suivants :

  • copolymère d’éthylène et d’acétate de vinyle ;
  • stéarate de magnésium.

Avantages et inconvénients de l’anneau contraceptif NuvaRing

Quels sont les avantages de NuvaRing ?

Outre son rôle principal de prévention d’une grossesse non désirée (avec une très grande efficacité), l’anneau vaginal permet la mise en place de cycles plus réguliers, avec des saignements moins importants.

Parmi les autres avantages, on peut citer:

  • Méthode discrète, qui ne nécessite pas une attention quotidienne
  • Possibilité d’arrêter facilement et sans consultation,
  • Pas d’incidence sur les rapports sexuels,
  • Retour rapide de la fertilité après arrêt,
  • Efficace très rapidement,
  • Peut être utilisé, sur prescription, après une IVG ou une fausse couche

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou votre gynécologue si vous souhaitez plus de précisions.

Quels sont les inconvénients de NuvaRing ?

Comme pour tout médicament, et comme toute contraception, il existe des inconvénients liés à l’utilisation de l’anneau vaginal :

  • Risques de complications (voir notre section sur les contre-indications)
  • Dispositif relativement nouveau, donc peu d’études disponibles sur le long terme.
  • Certaines femmes peuvent ressentir une gêne lors d’un rapport sexuel avec pénétration.
  • Modifie le cycle naturel en créant un cycle artificiel (comme toutes les contraceptions hormonales)
  • Difficulté quant au traitement de l’anneau après retrait (question environnementale)

Posologie de cet anneau contraceptif

Contrairement aux pilules contraceptive ou la posologie est généralement (beaucoup) plus simple, l’anneau contraceptif est (légèrement) plus difficile à utiliser convenablement. C’est pour cette raison que nos équipes vous ont fournit un mode d’emploi complet sur NuvaRing.

Mode d’emploi: comment s’utilise NuvaRing ?

Si votre médecin vous a prescrit NuvaRing, il vous aura expliqué son principe et expliqué comment l’insérer dans le vagin et le retirer. Si vous l’avez acheter en ligne, alors les lignes qui suivent vous seront essentielles.

Mais pas de panique, la procédure est simple, ne laissant que peu de place à l’erreur… à condition d’être bien informée!

Posologie de cet anneau vaginal

L’insertion :

Lavez-vous les mains. Après avoir extrait l’anneau de son contenant, choisissez une position confortable, soit allongée, soit accroupie, soit debout avec une jambe surélevée (aidez-vous d’une chaise).

Comprimez l’anneau avec vos doigts et enfoncez-le dans votre vagin. Il faut le pousser assez loin pour que son port ne soit pas désagréable ou inconfortable. Plus il est prêt du col de l’utérus, moins il est gênant.

Remarque : la position exacte de l’anneau dans le vagin n’a pas d’importance et ne pose pas de problème quant à l’effet contraceptif attendu.

Une fois en place:

Durant les trois semaines où l’anneau va rester dans votre vagin, vous pouvez à tout moment vérifier sa présence et sa situation. Il est d’ailleurs conseillé de le faire après un rapport sexuel par exemple et surtout après avoir fait de la natation.

Si vous constatez que l’anneau a été expulsé: ce qui peut arriver en retirant un tampon par exemple, ou dans les cas mentionnés plus haut, il suffit de le rincer à l’eau claire et tiède (il ne faut pas utiliser d’eau chaude) et de le réinsérer.

Retrait de l’anneau

Mode d'emploi de NuvaRingIl faut retirer l’anneau vaginal NuvaRing trois semaines après son insertion, le même jour de la semaine et à peu près à la même heure. C’est pour cela qu’il est important de noter le jour où vous avez mis en place le dispositif.

Ainsi, si vous avez inséré l’anneau le lundi matin, vous devez le retirer trois semaines plus tard, le lundi matin. (L’usage démocratisé des téléphones portables permet de mettre en place des alertes de manière très efficace… il existe même des applications!)

Pour enlever NuvaRing, après vous être lavé les mains, vous devez vous positionner de manière à pouvoir aisément aller le récupérer. Deux possibilités : vous utilisez votre index comme un crochet de manière à tirer l’anneau vers l’extérieur, ou alors vous le pincez entre l’index et le majeur et vous l’amenez vers l’extérieur.

Une fois l’anneau retiré: il ne faut pas le jeter dans les toilettes, mais le remettre dans le sachet refermable si vous l’avez gardé, ou dans un sachet hermétique avant de le mettre à la poubelle. Notez que votre pharmacien dispose probablement d’un système de collecte de déchets médicaux, auquel cas vous pouvez demander la marche à suivre.

La semaine de suspension d’utilisation

On l’a vu, cette contraception crée un cycle menstruel artificiel. Pendant la période de 7 jours passée sans anneau, des saignements vont apparaître, que l’on appelle hémorragies (au bon sens du terme) de privation. Cela se produit entre 2 et 3 jours après le retrait. Ce sont les « règles ».

Il peut arriver que ces saignements persistent alors que les 7 jours sont passés.

Pose d’un nouvel anneau

Un nouvel anneau sera inséré une semaine après le retrait du précédent, le même jour.

Il est impératif que vous replaciez le NuvaRing 7 jours après l’avoir retiré, même si les saignements persistent.

N’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de doute ou de questions persistantes.

Quand utiliser pour la première fois NuvaRing ?

Vous n’aviez pas de contraception au préalable

Schema utilisation NuvaRingVotre médecin vous l’aura expliqué, si vous utilisez pour la première fois l’anneau vaginal comme dispositif de contraception, il est nécessaire de l’introduire le premier jour de vos règles. Il est immédiatement actif.

Remarque importante : Si vous avez inséré Nuvaring à un autre moment du cycle, son efficacité contraceptive n’est pas certaine durant les premiers temps, il est alors impératif d’utiliser une protection supplémentaire, comme le préservatif, pendant 7 jours.

Vous preniez un contraceptif hormonal combiné auparavant et vous le remplacez par NuvaRing

Si votre pilule impliquait une pause thérapeutique (arrêt de prise pendant une certaine durée, comprimés placébo, suspension du patch) vous devez insérer l’anneau vaginal le jour de reprise théorique de l’ancien dispositif de contraception, et au plus tard le lendemain.

Vous remplacez votre contraception progestative par NuvaRing

Il s’agit ici de remplacer une minipilule, un implant, un dispositif intra-utérin libérant un progestatif par NuvaRing.

S’agissant d’une minipilule, vous pouvez insérer l’anneau à n’importe quel moment, sans respecter de pause.

Si vous aviez un implant ou un stérilet, il est impératif d’insérer l’anneau le jour du retrait.

Si vous aviez une contraception progestative injectable, l’anneau vaginal devra être inséré le jour prévu de la prochaine injection.

Remarque : Dans ces trois cas, il est préférable d’utiliser une méthode de contraception mécanique (préservatif) pendant une période de 7 jours pour éviter la survenue d’une grossesse non désirée.

Démarrage de NuvaRing après un avortement

Si l’avortement a lieu lors du premier trimestre de grossesse, vous pouvez utiliser l’anneau vaginal sans attendre. À défaut, lors du premier jour de la survenue des menstruations. En tout état de cause, avec cette dernière solution, il est conseillé d’utiliser un contraceptif de type préservatif pour éviter une autre grossesse.

Si l’avortement a lieu lors du deuxième trimestre de grossesse,  compte tenu des risques de thrombose veineuse à cette période, l’utilisation de l’anneau vaginal doit être prévue au minimum entre le 21e et le 28e jour du cycle. Votre médecin pourra vous guider dans cette démarche et vous indiquer un contraceptif de substitution si nécessaire.

Après un accouchement

La démarche à suivre est identique à celle prévue à l’avortement au deuxième trimestre de grossesse.

Remarque : si vous allaitez, vous ne pouvez pas utiliser NovaRing comme méthode contraceptive.

Contres-indications et effets secondaires de NuvaRing

Comme tous les moyens de contraception hormonaux, l’anneau contraceptif possède également quelques risques. Pour les éviter au maximum, nous vous conseillons fortement de faire attention aux contre-indications, interactions médicamenteuses et effets secondaires listés ci-dessous.

Quelles sont les contre-indications à l’utilisation de NuvaRing ?

Notice de NuvaRingToutes les femmes ne peuvent pas utiliser l’anneau vaginal NuvaRing comme dispositif de contraception. Seuls un médecin, un gynécologue, ou tout personnel médical (sage-femme par exemple) désigné par la loi sont habilités à prescrire ce dispositif, après un examen approfondi de la patiente, et une prise en compte des antécédents ou affections actuelles qu’elle présente. Le médecin devra en outre veiller à établir l’opportunité de l’usage de l’anneau vaginal en comparaison d’un autre type de contraceptif, en prenant en compte les facteurs de risques de survenance de plusieurs complications potentiellement graves.

La prescription de NuvaRing est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Patientes souffrant d’hypersensibilité aux principes actifs ou aux excipients présents dans l’anneau vaginal,
  • Femmes qui souffrent d’une sensibilité vaginale importante (sujettes aux infections, aux irritations)
  • Femmes âgées de plus de 35 ans et fumeuses
  • Femmes qui allaitent,
  • Femmes qui ont accouché depuis moins de 4 semaines
  • Femmes qui vont subir une opération chirurgicale nécessitant une immobilisation relativement longue,
  • Femmes qui présentent une descente d’organes (utérus ou vessie)
  • Femmes qui constatent des saignements vaginaux sans cause identifiée.
  • Femmes enceintes ou susceptibles d’être enceintes
  • Femmes qui présentent un facteur de risque de thrombose, c’est-à-dire de formation d’un caillot dans une veine ou une artère :
    • Si antécédent ou traitement actuel contre la thrombo-embolie veineuse (TEV) comme la prise d’anticoagulant
    • Prédisposition d’une résistance à la Protéine C activée (CRP) qui est un marqueur permettant de déceler une inflammation ou une infection de l’organisme. La résistance à la CRP se traduit par une anomalie de la coagulation.
  • Patiente risquant de développer une thrombo-embolie artérielle (TEA), soit par l’existence d’antécédent ou d’une prédisposition héréditaire ou acquise, soit par la présence de risque de survenue d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral, d’angine de poitrine. Ces facteurs de risques sont la présence de diabète, d’hypertension artérielle.
  • Femmes qui souffrent de diabète avec complications au niveau des organes ou au niveau de la rétine
  • Femmes ayant souffert de migraines avec symptômes neurologiques
  • Femmes ayant eu une pancréatite accompagnée d’hypertriglycéridémie (taux de graisse très important dans le sang).
  • Femmes souffrant ou ayant souffert ou d’une pathologie hépatique sévère (hépatite évolutive, cirrhose) ou d’une tumeur hépatique
  • Femmes souffrant d’affections des organes génitaux ou de la poitrine (tumeurs malignes ou prémalignes ou en rémission de l’endomètre, de l’utérus ou du sein)
  • Femmes souffrant de la vésicule biliaire,

En tout état de cause, si vous souffrez ou pensez souffrir d’une de ces affections, ou d’une autre maladie pour laquelle vous êtes sous traitement, il est indispensable d’en discuter avec votre médecin pour éviter la survenue de complications et éviter les interactions médicamenteuses éventuelles (voir plus bas). Si vous commandez votre anneau vaginal en ligne, il est essentiel de répondre avec précisions aux questions que le médecin agréé vous posera.

Si une des affections ci-dessus mentionnées venait à apparaitre, vous devez consulter votre médecin le plus rapidement possible. Il décidera alors de poursuivre ou de mettre fin au dispositif de contraception NuvaRing.

Mises en garde, vigilance et cas d’arrêt immédiat du port de NuvaRing

Dans les contre-indications, nous avons vu que ce dispositif de contraception est déconseillé en cas d’antécédents ou de risque de thrombo-embolie artérielle (TEA) ou veineuse (TEV).

Image d'anneau contraceptifCette mise en garde est donnée car le risque de présenter une TEA ou une TEV est augmenté chez les femmes qui utilisent une contraception hormonale combinée en comparaison de celles qui utilisent un autre type de protection.

Votre médecin aura normalement dû vous informer de ces risques et réaliser des analyses adéquates en cas de doute.

En tout état de cause, si vous utilisez NuvaRing, vous devez rester vigilante quant aux symptômes de TEA ou de TEV qui peuvent éventuellement se manifester afin de réagir rapidement et prendre les mesures nécessaires si ces troubles apparaissent.

Les symptômes de la thrombo-embolie artérielle (TEA)

La TEA peut se traduire par un infarctus du myocarde, un accident cérébro-vasculaire ou un accident vasculaire cérébral (AVC). De manière plus rare, des thromboses ont été observées dans les artères hépatiques, rétiniennes ou rénales. Il existe des facteurs de risques liés à la personne qui méritent d’être mentionnés : tabagisme, âge, diabète, hypertension, obésité, patiente sujette aux migraines.

En tout état de cause, des symptômes de TEA peuvent apparaitre au cours de l’utilisation de NuvaRing. Si vous constatez la survenue d’un ou plusieurs des troubles suivants, vous devez consulter en URGENCE un médecin :

Symptômes pouvant être le signe d’un infarctus du myocarde :

  • Douleurs dans le dos, la mâchoire, le bras, l’estomac ou le cou,
  • Impression de pesanteur, d’oppression de la poitrine ou de tension. Cela peut se ressentir au niveau du bras ou du sternum.
  • Troubles gastriques avec nausées, impression d’être rempli
  • Sensation de faiblesse,
  • Essoufflement,
  • Vertiges,
  • Sueurs
  • Angoisse
  • Changement du rythme cardiaque : tachycardie (accélération du rythme cardiaque) ou arythmie (irrégularité des battements cardiaques)

Symptômes pouvant être le signe d’un accident cérébrovasculaire :

  • Confusion,
  • Trouble de la vision,
  • Perte de sensibilité d’une moitié du corps se manifestant sur le visage, un bras, ou une jambe,
  • Difficultés d’élocution
  • Désordre de la marche, déséquilibre, problème de coordination des mouvements
  • Vertiges,
  • Migraines intenses, sans cause, dont la durée est anormale
  • Perte de connaissance accompagnée ou non de convulsions

Les symptômes de la thrombo-embolie veineuse (TEV)

Le risque de manifester une TEV est presque deux fois plus élevé chez les femmes qui utilisent un dispositif contraceptif tel que NuvaRing. Il est indispensable que votre médecin se soit assuré que vous n’entriez pas dans la catégorie de population à risque accru.

En outre, le risque de manifester un phénomène de TEV est plus élevé durant la première année d’utilisation de NuvaRing, qu’il s’agisse d’une première utilisation ou d’une reprise de contraception.

Il faut pourtant relativiser ces informations, car sur 10 000 femmes utilisant une contraception d’hormone combinée (tel que NuvaRing), entre 5 et 12 développeront une TEV au cours d’une année, contre environ 2 femmes qui n’utilisent pas ce type de protection et qui ne sont pas enceintes. Ces deux résultats sont par ailleurs inférieurs aux cas de TEV par années chez les patientes enceintes ou post-partum (après l’accouchement). Les risques pour ces effets secondaires sont donc extrêmement faibles.

Cela dit, considérant qu’une TEV est fatale dans 1 à 2 % des cas, il est important pour les utilisatrices de NuvaRing, qui plus est si elles présentent des facteurs de risques (obésité, immobilisation prolongée, ou simplement un voyage aérien supérieur à 4 h, opération chirurgicale majeure ou sur les jambes ou le bassin, antécédents familiaux, l’âge), de connaitre les symptômes pouvant se manifester.

Symptômes pour être le signe d’une embolie pulmonaire (caillot qui va boucher l’artère pulmonaire)

  • Toux soudaine, avec expectorations de sang,
  • Essoufflement intense, arythmie respiratoire, efforts difficiles
  • Douleurs dans la poitrine, et à la respiration
  • Vertiges,
  • angoisse
  • Modification du rythme cardiaque

Symptômes pouvant être le signe d’une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs :

  • Gonflement d’un membre inférieur (pied ou jambe) observé le long d’une veine.
  • Changement de couleur de la peau du membre affecté, rougeur, sensation de chaleur,
  • Douleur dans la jambe en position debout ou lorsque l’on marche.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est indispensable de consulter en urgence un médecin.

Dans tous les cas, vous devez immédiatement arrêter l’utilisation de l’anneau vaginal NuvaRing dans les cas suivants et consulter votre médecin :

  • Apparition de migraines intenses, régulières et inhabituelles
  • Manifestation de troubles de la pression artérielle
  • Apparition de l’un des symptômes de TEV ou TEA évoqués plus haut
  • Troubles sensoriels : de la vision, du langage, de l’audition
  • Apparition d’un Ictère (jaunisse) ou d’un prurit
  • Hépatite,
  • Manifestation de douleurs abdominales intenses
  • Constatation d’une grossesse

Grossesse et allaitement

Nuvaring est un médicament pour lutter contre la survenue une grossesse non désirée. Avant de l’utiliser, il est conseillé de s’assurer qu’aucune grossesse n’est en cours.

Si une grossesse venait à se déclarer pendant l’utilisation de NuvaRing il faut retirer immédiatement l’anneau vaginal et consulter un médecin.

Si vous venez d’accoucher et que vous allaitez, vous ne devez pas utiliser NuvaRing, car les principes actifs ont une incidence sur la production de lait et sa qualité (trace d’hormones).

Interactions médicamenteuses

NuvaRing est un médicament, délivré sur ordonnance. Ses principes actifs peuvent induire des interactions avec d’autres substances actives utilisées pour traiter d’autres affections. Il est indispensable de prévenir votre médecin du port de l’anneau vaginal avant qu’il ne vous prescrive un traitement.

Voici les principales interactions connues et observées liées à l’utilisation de NuvaRing :

  • Des préparations à base millepertuis ne doivent pas être utilisées ou prescrites en même temps que NuvaRing en raison du risque de diminution de l’action contraceptive et donc de la survenue d’une grossesse non désirée.
  • Inducteurs enzymatiques (substances médicamenteuses qui se lient à une enzyme pour en modifier l’activité). L’utilisation de barbituriques, de carbamazépine, du modafinil, de la phénytoïne, de la primidone, du bosetan, de la rifabutine, de l’oxcarbazépine, du felbamate, de la rifampicine et du topiramate, peut conduire à une augmentation de la clairance des hormones sexuelles, à l’apparition de saignements durant le cycle, et à la diminution de l’effet contraceptif. Il est donc impératif en ce cas soit d’utiliser un dispositif complémentaire de protection (préservatif par exemple), soit de changer, en accord avec votre médecin, de mode de contraception.
  • Inhibiteurs enzymatiques : les antifongiques azolés (comme l’itraconazole, le fluconazole, le voriconazole), les macrolides (comme la clarithromycine, ou l’érythromycine), le diltazem, le vérapamil et le jus de pamplemousse utilisés concomitamment avec Nuvaring peuvent entrainer des désordres plasmatiques et des effets indésirables chez la patiente.
  • Les antibiotiques : De manière générale, il n’y a pas de modification significative de l’action de NuvaRing avec les antibiotiques (amoxyciclline et doxycycline) sur une période de traitement allant jusqu’à 10 jours. Votre médecin pourra cependant ajuster votre traitement ou recommander un autre moyen de contraception suivant votre pathologie.
  • Influence de Nuvaring sur l’efficacité d’autres médicaments : les principes actifs de l’anneau vaginal peuvent soit augmenter soit diminuer les effets attendus d’autres familles de médicaments, nécessitant un ajustement des traitements ou des prises. C’est le cas, par exemple des analgésiques, des antidiabétiques, de certains médicaments antiépileptiques (lamotrigine), des antidépresseurs, des antimalariques, de certains corticostéroïdes, de certains anticoagulants, et de certaines benzodiazépines. Consultez votre médecin si vous êtes sous traitement afin qu’il puisse ajuster la posologie ou préconiser un autre mode de contraception.

En cas de doute, il est indispensable de consulter un professionnel de santé. Ne faites jamais d’automédication, car cette dernière pourrait entrainer des conséquences dangereuses sur votre santé.

Quels sont les effets secondaires possibles de NuvaRing ?

Comme tout médicament, l’utilisation de NuvaRing comme contraceptif peut avoir des effets secondaires indésirables :

Troubles fréquemment observés et rapportés :

  • sensation de corps étranger,
  • expulsion de l’anneau,
  • Céphalées, maux de tête migraines
  • Vaginite
  • Pertes vaginales
  • Infections : candidose vaginale, mycoses vulvo-vaginales
  • prise de poids
  • dépression,
  • diminution de la libido.
  • douleurs abdominales,
  • nausées
  • Acné
  • douleurs dans le bas du ventre,
  • sensation de tension dans les seins
  • dysménorrhée,
  • prurit génital.

Troubles occasionnellement observés et rapportés

  • malaise
  • asthénie
  • irritabilité
  • complications dues à la mise en place ou au retrait de l’anneau
  • anneau rompu
  • œdèmes
  • cervicite
  • infections urinaires
  • mycoses
  • infections vaginales bactériennes
  • augmentation de l’appétit
  • anxiété
  • fluctuations d’humeur
  • vertiges
  • hypoesthésie
  • troubles visuels
  • bouffées de chaleur
  • vomissements
  • maux de ventre
  • diarrhée
  • exanthème
  • chute de cheveux
  • eczéma
  • Prurit
  • douleurs dorsales
  • crampes musculaires
  • douleurs dans les extrémités
  • dysurie
  • miction impérieuse
  • pollakiurie
  • troubles mammaires
  • ménorragie, métrorragie
  • aménorrhée
  • sécheresse vulvo-vaginale
  • brûlures, douleurs vaginales, ou odeur vaginale
  • crampes utérines
  • syndrome prémenstruel
  • fibroadénomes mammaires
  • dyspareunie
  • saignements coïtaux
  • ectropion du col utérin
  • polypes cervicaux

Troubles rarement observés et rapportés :

  • Urticaire
  • galactorrhée
  • trouble fonctionnel du pénis (y compris réactions locales du pénis) chez le partenaire.

La question du surdosage

NuvaRing est spécialement conçu pour libérer une dose précise d’hormone au quotidien. De manière générale, il n’y a pas de surdosage.

Cela dit, il peut arriver, chez les jeunes filles, qu’une manifestation liée à un dosage trop fort se manifeste. En ce cas, des symptômes comme des vomissements, des nausées, des cas de légères hémorragies vaginales.

Consultez votre médecin en cas de doute.

FAQ: quelques questions que l’on peut se poser sur ce contraceptif

Nous recevons beaucoup de questions par email, donc voici les réponses au sein d’une FAQ sur NuvaRing.

Que dois-je faire si l’anneau est expulsé du vagin ?

Nuvaring est prévu pour rester dans le vagin pendant 3 semaines. S’il vient à être expulsé temporairement, la marche à suivre va dépendre de la durée d’exposition à l’air subie par l’anneau.

Si l’anneau est hors du vagin pendant moins de trois heures, son efficacité contraceptive n’est pas compromise. Il convient alors de le rincer à l’eau froide ou tiède et de le remettre en place.

Si l’anneau est hors du vagin pendant plus de trois heures, les précautions à prendre diffèrent suivant le moment où l’expulsion se produit.

  • Entre la première et la deuxième semaine de port : l’effet contraceptif peut être amoindri. Il faut néanmoins remettre l’anneau en place après l’avoir rincé et utiliser un contraceptif supplémentaire pendant 7 jours.
  • Pendant la troisième semaine d’utilisation : il faut jeter l’anneau. Vous pouvez alors choisir d’insérer un nouvel anneau pour une période de trois semaines, ce sans respecter la pause prévue normalement. Vous n’aurez alors pas de saignement, ou quelques pertes possibles. Vous pouvez aussi attendre une semaine et reprendre un cycle normal. Dans ce cas, il est impératif de repositionner un nouvel anneau 7 jours après l’expulsion.

Que faire si l’anneau est rompu ?

Nuvaring est très flexibleBien que très rare, la rupture de l’anneau pendant qu’il est inséré dans le vagin est possible. Il convient de l’enlever rapidement et de remettre un nouvel anneau.

Il est en outre préférable, en ce cas, d’utiliser un moyen de contraception supplémentaire pendant 7 jours et de vérifier par précaution qu’une grossesse n’est pas en cours.

Que faire si j’oublie de retirer l’anneau au bout de 3 semaines ?

Retirez l’anneau dès que vous vous en rendez compte, et observez la pause habituelle

La durée de diffusion des principes actifs de NuvaRing est de 4 semaines. Donc l’effet contraceptif est maintenu pendant cette période.

En revanche au-delà de 4 semaines de présence dans votre vagin, les effets contraceptifs ne sont plus assurés. Il sera donc nécessaire de contrôler si une grossesse n’est pas survenue pendant cette période avant d’insérer un nouvel anneau vaginal.

Que faire si j’oublie de remettre l’anneau le jour de l’insertion du nouvel anneau ?

Une fois que vous vous rendez compte de l’oubli, vous devez insérer immédiatement un nouvel anneau vaginal.

Si vous avez eu des rapports sexuels non protégés entre-temps, il est important d’envisager qu’une grossesse ait pu se déclarer. Il est alors préférable de faire un contrôle avant de reprendre l’utilisation de l’anneau. Consultez votre médecin en cas de doute ou de questions sur la démarche à observer.

Quoi qu’il en soit, il est important d’envisager un mode de contraception supplémentaire (préservatif) pendant les 7 jours qui suivront la mise en place du nouvel anneau.

Y a-t-il des effets sur le compagnon sexuel ?

Il n’y a pas d’étude concernant les incidences des principes actifs sur le partenaire.

Certains hommes ont pu ressentir une gêne avec l’anneau lors du rapport, mais c’est très rare.

Puis-je utiliser un tampon en même temps que l’anneau ?

Oui, il n’y a aucune incidence avec l’utilisation de tampon sur la diffusion du principe actif de NuvaRing dans la paroi vaginale.

Attention toutefois, il est possible que l’anneau soit retiré en même temps que le tampon. Dans ce cas, vous devez rincer l’anneau à l’eau tiède avant de le remettre en place.

Puis-je avancer la date de mes règles avec NovaRing ?

Oui, il est possible d’avancer la date des saignements. Si vous le souhaitez, vous pouvez raccourcir la période d’interruption de l’anneau.

Puis-je retarder la date de mes règles avec NovaRing ?

De manière exceptionnelle, pour retarder la survenue des saignements, vous pouvez insérer immédiatement un nouvel anneau après trois semaines, sans intervalle. Ce nouvel anneau restera en place pour trois semaines. Il convient alors, une fois le cycle terminé, de reprendre le cours normal du cycle et de respecter l’intervalle prévu.

Remarque: bien que décalés, des saignements ou suintements bénins pourront avoir lieu.

Y a-t-il automatiquement des saignements pendant la semaine d’interruption ?

Non, il est possible que certaines semaines d’interruption soient exemptes de saignements. Toutefois, si cela se produit deux cycles de suite, il est préférable d’exclure l’éventualité d’une grossesse avant de continuer à utiliser NovaRing.

Puis-je ôter l’anneau vaginal pendant un rapport sexuel ?

Il est possible que la présence de l’anneau vous dérange ou votre partenaire. Dans ce cas, vous pouvez l’ôter pendant le rapport, pendant une durée maximale de trois heures, sans risque de grossesse. Rincez-le à l’eau claire avant de le réinsérer.

Comment conserver mon anneau contraceptif? Où le stocker?

NovaRing doit être conservé dans son emballage d’origine.

Le pharmacien doit noter la date de vente sur l’emballage. Vous ne devez pas conserver le produit plus de 4 mois après son achat. Si vous constatez que vous détenez une boite de NovaRing datant de plus de 4 mois, il est préférable de rendre le produit en pharmacie.

L’anneau vaginal ne doit pas être utilisé après la date de péremption indiquée sur l’emballage.

Chez vous, vous devez conserver NovaRing à une température comprise entre 2 et 30 °, ou au réfrigérateur, dans son emballage d’origine et hors de portée des enfants.

acheter NuvaRing?

Il est possible de trouver l’anneau contraceptif NuvaRing dans n’importe quelle pharmacie traditionnelle (lieu physique) à condition de présenter une ordonnance valide, rédigée par un docteur agréé.

Acheter Nuvaring en ligneSi vous ne souhaitez pas vous rendre dans une pharmacie physique, ou si vous ne disposez pas (ou plus) de prescription médicale valide, une autre solution existe.

Il est en effet possible d’acheter NuvaRing en ligne, à condition de le faire via une plateforme agréée, disposant de toutes les autorisations nécessaires pour la vente de médicament en ligne. Ces plateformes disposent également de médecins certifiés qui à a la suite d’un questionnaire détaillé, pourront vous fournir une ordonnance valide pour votre achat (ou vous orienter vers un contraceptif plus adapté à votre organisme).

C’est le cas de Treated, pharmacie en ligne basée en UK, dont nous vous proposons le lien ci-dessous.

Remarque : certains sites internet offrent la possibilité d’acheter en ligne ce produit, à des prix « moins cher » et parfois même, « sans ordonnance ». C’est totalement déconseillé de passer par ces plateformes, car c’est un dispositif qui peut présenter des risques pour certaines femmes et dans la mesure où son conditionnement avant la vente nécessite des précautions particulières.

En outre, de nombreuses contrefaçons sont en circulation via ce type de réseaux de distribution, sans principe actif, ou pire présentant des dangers accrus pour votre santé. Pour éviter les risques sur votre santé, il est préférable d’acheter NuvaRing en ligne via une plateforme agréée.

À quel prix?

Ce contraceptif se vend en « pack » de 3 anneaux vaginal par boite.

Une boite contenant 3 anneaux contraceptif NuvaRing s’achète en ligne pour 89€