Top Tweets Santé #1 : la viande rouge serait cancérigène.

C’est une révélation qui a fait le tour du monde fin octobre 2015 et qui a bouleversé nos certitudes alimentaires: la viande rouge et la viande transformée seraient des produits cancérigènes.

Pour ce premier Top Tweet Santé, les équipes d’Info-Pharma.org ont décidé de revenir sur cette étude pour vous présenter une sélection des tweets les plus drôles qui ont été rédigé à ce sujet. Comme le dit si bien cette expression populaire, “il vaut mieux en rire, que en pleurer”, donc c’est parti :

1) Tout est dit! 

2) Hum, c’est vrai que le choix n’est pas facile.

3) Ok pour l’humour.. mais c’est pas une raison pour y’aller 15 fois par semaine non plus.

4) En même temps, on a jamais vu un ours manger du saucisson, donc bon, hein.

5) Sinon, il y’a d’excellentes recettes de burger au tofu sur le net.

6) « Vous prendrez bien des oeufs brouillés et un verre de vin avec votre steack de boeuf? – Sans façon, merci »

7) En tout cas ce qui est certain, c’est que le stresse est mauvais pour la santé.

8) Note artistique : 10 /10

9) Quoi que… le ping pong peut être dangereux également.

10) C’est ce qu’on appelle un bon timing

11) Foutu pour foutu, autant faire partie de la première catégorie.

12) Ah bon? On attend une étude pour pouvoir l’affirmer sans craintes.

13) …

14) La charcuterie, c’est sexy.

15) Viande rouge et stupéfiants = même combat

16) Avoir le sens de priorités, c’est essentiel.

17) En conclusion, ne mourrez pas de faim, mais ayez simplement une alimentation plus variée 😉

Petit rappel sur les faits

C’est l’OMS (Organisation mondiale de la santé) qui a révélé les nouveaux classements de ces produits :

  • La viande rouge est désormais dans le groupe 2A “probablement cancérogène pour l’homme”
  • Quant à la viande transformée, elle appartient au groupe 1 “cancérogène pour l’homme”.

L’étude qui démontre ces affirmations confirme les premières suppositions qui étaient avancées en Juin de la même année par l’INCA (Institut national du cancer).

Par ailleurs, il est vrai que par le passé, de nombreuses études ont démontré les bénéfices sur la santé apportés par la consommation de viande rouge, il s’agit donc de ne pas rentrer dans un état de panique inutile, mais plutôt de nuancer les conclusions respectives de ces études (négatives & positives) en adaptant sa consommation de viande rouge si elle est trop excessive.

Les risques sont faibles, mais ils existent.

À titre d’indication, on augmente de 17% ses chances d’attraper un cancer colorectal en consommant 100 grammes de viande transformée de manière quotidienne (sur une période très longue). Cette habitude alimentaire concerne donc uniquement une minorité de personnes à travers le monde, et si vous en faites parti, il est nécessaire de procéder à quelques ajustements dans votre alimentation quotidienne.

Quant à la viande rouge, les risques seraient encore plus minimes, et plus difficiles à estimer. En effet, les experts estiment que le caractère nocif de ces produits se situerait principalement dans la manière de cuisiner ces viandes, plutôt qu’au sein de la viande elle-même. Il s’agit donc d’éviter autant que possible les barbecues et autres cuissons alimentées par un feu trop vif, car elles dégagent des substances chimiques (hydrocarbures polycycliques & amines aromatiques hétérocycliques) qui sont, elles, considérées comme extrêmement cancérigènes.

Quels sont les produits en cause?

Dans la catégories “Viande rouge” nous retrouvons toutes las viandes composées de tissus musculaires issus de mammifères, comme par exemple :

  •  Le boeuf
  •  Le veau
  •  Le porc
  •  L’agneau
  •  Le mouton
  •  Le cheval
  •  La chèvre

Dans la catégorie “Viande transformée” nous retrouvons toutes les viandes qui ont été transformées par un des processus suivant (viandes blanches inclus) :

  •  Salaison
  •  Maturation
  •  Fermentation
  •  Fumaison
  •  Tout autre processus non-naturel de transformation

Il faut relativiser

Pour finir, il est nécessaire de rappeler certains chiffres histoire de relativiser davantage les affirmations de cette étude :

  – 1 000 000 décès annuel causés par le tabac

  – 600 000 décès annuel causés par l’alcool

  – 200 000 décès annuel causés par la pollution de l’air

  – 34 000 décès annuel causés par les viandes transformées.

Ainsi, comme vous pouvez le constater et comme le souligne certains de ces tweets humoristiques, l’être humain se doit d’avoir d’autres priorités que de cesser complètement sa consommation de viandes rouges & transformées. Néanmoins, il est nécessaire de prendre en compte les conclusions de cette étude et de s’en préoccuper, à juste titre, en apportant quelques modifications à son alimentation.

Et vous, avez-vous cessé/diminué/continué votre consommation de viande rouge & transformée en 2016?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *