éviter une maladie de la peau en en prenant soin!La peau humaine est un ensemble complexe destiné à protéger l’individu de toutes les intempéries externes. Elle est composée de plusieurs couches distinctes allant de l’incluanthypoderme (qui est la couche la plus “profonde”) jusqu’à l’épiderme (qui est la couche superficielle, celle qui est le plus souvent touchée par une maladie de la peau ou autres infections dermatologiques).

Entre les deux, se trouve le “derme”, et l’ensemble de ces couches superposées, forment une armure naturelle protégeant (quasiment) l’intégralité du corps humain contre les dangers venus de l’extérieur.

Cependant, cette enveloppe corporelle, de part son exposition “en première ligne” face au monde extérieur, est un organe qui a tendance à s’abîmer facilement, et il est nécessaire d’en prendre soin pour qu’il puisse continuer à protéger les autres organes internes des rayons solaires (qui sont extrêmement nocifs pour la santé), infections potentielles ou simples blessures contractées involontairement.

Prendre soin de sa peau au quotidien

Comme les autres organes du corps humain, la peau a tendance à vieillir et donc, à se détériorer (ses capacités régénératrices diminuant au fil du temps). Pour prendre soin de sa peau et ralentir autant que possible le vieillissement cutané, il est nécessaire de mettre en place quelques actions au quotidien.

Ainsi, il est fortement déconseillé d’exposer son épiderme au soleil, dont les rayons sont extrêmement nocif pour la santé cutanée. Cette recommandation n’est pas toujours possible au quotidien, c’est pourquoi de nombreuses crèmes solaires existent et il est nécessaire de les appliquer avant chaque exposition (de préférence, une crème à double protection UVA & UVB)

Le tabac, en plus d’être un fléau pour les poumons, contribue également à la détérioration et au vieillissement de la peau. Pour les personnes sujettes aux maladies de la peau, l’arrêt définitif du tabac est fortement conseillé par les dermatologues.

Les bains publics, souvent remplis de virus et autres sources d’infections cutanées, sont également déconseillés. Tout comme les bains d’une durée supérieure à 30 min qui contribuent eux aussi, au vieillissement de la peau.

Il est également déconseillé (surtout en hiver) de prendre des douches à des températures élevées. Car l’exposition au froid qui suit est un facteur qui développe l’assèchement cutanée, et donc le vieillissement de la peau.

Quel que soit la maladie de la peau, il faut la traiter rapidement!

Info-Pharma.org passe en revue pour vous les maladies de la peau les plus courantes. Ces problèmes dermatologiques fréquents, bien qu’ils puissent être souvent disgracieux d’un point de vue esthétiques, sont la plupart du temps des infections bénignes. Il n’y a donc pas de raisons majeures pour s’inquiéter, cependant il s’agit d’être apte à rapidement analyser les symptômes pour pouvoir les traiter efficacement dans la foulée.

Car si la peau est considérée comme un des organes les plus solides du corps humain, les infections qu’elle contracte peuvent mettre beaucoup de temps avant de disparaître, sans compter le fait qu’elles soient souvent contagieuses, donc risquées pour votre entourage!

L’acné: une maladie de la peau aussi fréquente que disgracieuse.

L’acné est une maladie de la peau qui épargne peu de monde, notamment lors de l’adolescence, où les jeunes découvrent avec stupéfaction les nombreuses mutations de leur corps. Ainsi, 8 jeunes sur 10 souffrent d’acné, qui peut être handicapante au quotidien car c’est une infection dermatologique extrêmement inesthétique.

L’acné touche la couche de la peau qu’on appelle épiderme (la couche supérieure donc), mais si on souhaite être plus précis, l’acné est une maladie qui affecte le poil. En effet, à la base de nos follicules pileux, se trouve une glande particulière qui produit du sébum en continue. Le sébum est une matière grasse très utile pour le corps humain, car il empêche notre peau de se dessécher.

Ainsi, lorsque la puberté arrive, cette production de sébum devient trop excessive (pour une raison hormonale) et la base du poil finit par se boucher. C’est donc un environnement propice au développement de multiples bactéries à la base de ce follicule pileux, et c’est alors qu’apparaît ce fameux bouton disgracieux (également appelé point noir).

En dehors de cette mutation hormonale, il s’avère que le stress et la génétique sont deux autres facteurs favorisant le développement de l’acné. De nombreuses corrélations avec l’acné ont été détectées par les scientifiques (entre personnes d’une même famille & personnes considérées comme stressées) mais, aucune étude n’a encore réussi à prouvé ces suppositions.

Pour s’en débarrasser, il est donc nécessaire de limiter cette surproduction de sébum. Ainsi, les dermatologues ont tendance à conseiller dans un premier temps une activité physique régulière, ainsi qu’une alimentation saine. Il est également possible que le médecin préconise l’arrêt de certains produits cosmétiques, susceptibles d’être une cause aggravante au développement de l’acné.  

Si cette maladie de la peau devient trop envahissante, il sera alors nécessaire de se diriger vers un traitement médical. Les médicaments les plus connus pour soigner l’acné sont Diane 35 (plus d’informations dans la section contraception du site) et le gel Roaccutane (plus d’informations dans le menu à droite) qui est considéré comme une véritable révolution, de part l’efficacité incomparable de son principe actif (l’isotrétinoïne) face aux autres traitements de dermatologie contre l’acné.

Traiter une cicatrice survenue après une blessure externe.

Ce n’est pas une maladie de la peau à proprement parler, cependant, les cicatrices, vergetures ou toutes autres marques indésirables présentes sur le corps, peuvent nuire à la santé mentale des individus de par leur côté extrêmement inesthétique.

Car en soi, d’un point de vue médical, ce problème de peau n’est aucunement grave car justement, la peau a déjà réussi à cicatriser. Les tissus corporels sont donc réparés d’eux mêmes (via un processus naturel de régénération) et il n’y a plus aucun risque pesant sur votre santé. Notons que plus l’individu est jeune, plus sa peau sera propice à une cicatrisation rapide sans laisser de marques. On considère que au delà de 40 ans, la peau humaine a plus de mal à se régénérer (le processus met plus de temps, pour une cicatrice plus visible).

Pour éviter (ou diminuer sensiblement) la présence des cicatrices, il est nécessaire durant le processus de cicatrisation de :

  • Limiter le collagène au sein de son organisme
  • Appliquer de l’aloe vera
  • Mettre un pansement (pour “resserrer” les deux extrémités de l’épiderme).
  • Ne pas stresser (car l’angoisse entraîne la sécrétion d’un hormone nocif, le glucocorticoïde, dans l’optique d’une cicatrisation rapide).
  • Désinfecter la plaie régulièrement (sans utiliser une eau oxygénée)
  • Manger équilibré (il faut un apport conséquent en vitamine C et protéines pour cicatriser rapidement)
  • Ne pas fumer (le tabac est mauvais pour la peau en général, mais il ralentit également la cicatrisation en empêchant les cellules de se régénérer rapidement).
  • Ne pas exposer la plaie au soleil
  • Si votre blessure vous le permet, faites du sport régulièrement!
  • Et surtout.. ne grattez pas la croûte!

Si le mal est déjà fait (que la peau a déjà parfaitement cicatrisé et que la marque laissée par la blessure est conséquente) il reste la solution de la crème anti-vergeture de skinception. Comment son nom l’indique, elle est principalement destinée aux femmes ayant des vergetures disgracieuses (notamment après un accouchement), mais ses vertus cicatrisantes sont aujourd’hui reconnues et recommandées par les dermatologues. Sinon, il vous reste les crèmes de base, disponibles dans n’importe quelle pharmacie (ex: Cicatryl).

Il semblerait que le miel et la salive possèdent des vertus régénératrices également… Ne misez pas trop d’espoir là-dessus, mais voilà deux bonnes idées de remèdes maison à essayer, avant de passer à un traitement pharmaceutique.

Traiter une hyperpilosité:

Attention, nous parlons ici de l’hyperpilosité féminine uniquement, car elle est beaucoup moins fréquente est peut être considérée comme une maladie de la peau. Un homme présentant une hyperpilosité est un phénomène normal de part les hormones masculins qu’il produit en masse.

Pour les femmes, un excédent massif de poils peut s’avérer être un problème très gênant, remettant en cause leur féminité ce qui les amènent à consulter un spécialiste (dermatologue). Dans la grande majorité des cas, c’est un problème lié uniquement à l’esthétisme, ne présentant aucun risque sur la santé de la femme.

Ainsi, nous pouvons distinguer trois types d’hyperpilosité féminine :

  1. L’hypertrichose: Le symptôme principal est une pilosité très fournie à certains endroits du corps, parfois même sur l’intégralité. L’hypertrichose est une maladie génétique (contrairement aux autres cas d’hyperpilosité, qui proviennent souvent d’un dérèglement hormonal) et se manifeste par l’incapacité de l’organisme féminin à contenir la (faible) production d’hormones masculines.
  2. L’hirsutisme: Le symptôme caractéristique est une présence de poils uniquement à des endroits inhabituels pour la femme, généralement réservés aux follicules pileux masculins (barbe, torse, fesses). Cette maladie est due à un production trop importante d’hormones masculines.
  3. Virilisme pilaire: Comme son nom l’indique, c’est une maladie plus prononcée que les deux présentées précédemment. Le symptôme principal est une pilosité en tout point comparable à celle des hommes (toutes les parties du corps, poils épais et très foncés).

Heureusement, aujourd’hui il existe de nombreuses solutions pour traiter ces problèmes de peau féminines trop poilues. Ainsi, certaines pilules (comme la Diane 35) permettent de lutter contre ce problème de pilosité excessive. L’épilation peut également être une solution, même si elle peut être contraignante de part son côté non définitif (ce n’est pas le cas de l’épilation définitive, cependant cette solution est extrêmement coûteuse). Pour celles qui souhaitent éviter les rayons laser (ou les coûts qu’ils engendrent) peuvent également se tourner vers la crème Vaniqa, qui est une solution contre l’hyperpilosité féminine, reconnue comme étant très efficace et simple d’utilisation (plus d’informations dans la colonne de droite).

Dans tous les cas, n’hésitez pas à parler de ce problème à votre médecin, dermatologue ou endocrinologue, qui saura vous conseiller précisément sur le traitement qui conviendra le mieux à votre organisme.

Traiter l’eczéma:

Comme l’acné, l’eczéma est une des maladies de la peau les plus fréquentes, et elle se développe de plus en plus chaque année ! C’est une affection cutanée touchant principalement les enfants, ayant des prédisposions allergiques importantes.

Encore une fois, il existe plusieurs sortes d’eczéma :

    1. L’eczéma de contact: comme son nom l’indique, cette maladie dermatologique intervient suite à un contact avec un produit nocif pour la peau (comme de nombreux produits industriels: composés métalliques, composants chimiques, produits d’entretien, médicaments pharmaceutiques, le latex mais également certains parfums et certaines plantes). Si la sensibilité allergique de l’individu entré en contact avec un de ces éléments est très développée, les risques de déclencher une poussée d’eczéma sont importants. Les symptômes sont propres à l’eczéma classique : rougeurs, gonflements, démangeaisons (prurit) intenses, formation de croutes.
    2. Dermatite (eczéma chronique, touchant principalement les mains): C’est une forme évoluée de l’eczéma de contact, qui à force de répétitions est devenue chronique. On appelle également cette affection la dermatose ou eczéma dishydrosique.
    3. Séborrhéique: cette forme d’eczéma n’est pas grave, mais elle est très disgracieuse. Les symptômes se caractérisent par l’apparition de gros boutons contenant un pus de couleur jaune ainsi que le dévelopement de nombreuses pellicules. L’eczéma séborrhéique se concentre généralement sur le visage, et elle est très fréquente chez les enfants en bas âge.
    4. L’eczéma “Erythrodermie”: Comparée aux autres formes d’eczéma allergique présentées précédemment, l’erythrodermie est une maladie grave car elle s’étale sur l’intégralité du corps. Les autres symptômes de cette maladie de la peau sont : démangeaisons intenses, chaleurs et gonflements sur l’intégralité de la peau. Cette poussée d’eczéma peut entraîner de nombreux effets indésirables, c’est pourquoi une hospitalisation immédiate est conseillée, dès l’apparition des premiers signes.

Pour traiter les éruptions cutanées allergiques, la crème Locoid est un excellent traitement, permettant de combattre efficacement l’inflammation.

Traiter l’herpès:

L’herpès est une maladie de la peau fréquente, elle y tient même une place de choix en touchant (en moyenne) une personne sur 6. Cependant, les complications sont rares, et de nombreux traitements existent pour traiter ce virus qui se manifeste sous forme de poussée chronique, à différents endroits du corps :

  • Sur la bouche (qui est également appelé Herpès buccal ou plus communément, bouton de fièvre)
  • Sur le visage (Herpès du visage)
  • Sur les yeux (Herpès oculaire)
  • Sur les organes génitaux (herpès génital)
  • Ou encore sur les doigts et les méninges.

C’est une maladie de la peau contagieuse (c’est pourquoi, les couples doivent se surveiller mutuellement pour détecter les premiers signes de cette infection cutanée) et une fois que ce virus pénètre l’organisme, il y restera toute la vie!

Bien que des pistes scientifiques sont étudiées en ce moment, pouvant résulter à la sortie d’un vaccin, il est pour l’instant difficile de prévenir l’herpès. Seul des traitements de soulagement existent (empêchant et soignant les nouvelles poussées). Deux traitements efficaces contre l’herpès simplex (VHS) et l’herpès labiale sont le Zelitrex et l’Aciclovir (plus d’informations dans le menu à droite).