informations avant d'acheter microgynon 30Microgynon 30 est une pilule contraceptive orale combinée, associant une hormone oestrogénique avec une hormone progestative.

Elle est produite et commercialisée par les laboratoires Bayer. Pour votre information, la pilule Microgynon (un nom anglais) est plus connue en France sous le nom de Leeloo.

C’est son équivalent exacte car c’est sous ce nom que cette pilule contraceptive est commercialisée dans de nombreux autres pays d’Europe.

Cette pilule est particulièrement plébiscité car elle offre une contraception immédiate et son taux d’efficacité dépasse les 99%.

Présentations & informations

Le dosage de ce contraceptif oral est de 0.15 mg de lévonorgestrel (hormone progestative) pour 0.03 mg de éthinylestradiol (hormone ostrogénique) : la nature de son hormone progestative Lévonorgestrel la classe donc parmi les pilules de 2e génération. Elle est ainsi prescrite en première intention et convient particulièrement aux femmes qui prennent une contraception hormonale orale combinée pour la première fois.

Tous les comprimés de la plaquette sont identiques. Ils sont au nombre de 21 et chacun contient la même nature et la même teneur pour chaque hormone, elle est par conséquent monophasique . De plus, compte tenu de son faible dosage en hormone, c’est une pilule dite mini dosée. Enfin, c’est une pilule contraceptive oestroprogestative à climat progestatif, du fait de sa teneur en lévonorgestrel.

Comment agit-elle?

La vocation de cette pilule est d’empêcher qu’une grossesse ne survienne. Dans ce but, elle agit sur l’ovulation en inhibant l’axe hypophyso-ovarien : Microgynon 30 bloque l’envoie et la réception de messages à travers le système reproducteur et le rend donc inactif.

De plus, la pilule contraceptive Microgynon va interagir sur la modification de l’endomètre , de sorte à rendre cette muqueuse utérine inapte à la nidation de l’ovule, et sur la glaire cervicale,  afin de former une barrière infranchissable pour empêcher la progression des spermatozoïdes vers l’ovule.

Point de précision: l’ovulation ne se produisant pas, il n’y a pas de menstruations à proprement parler mais à la place des hémorragies de privation.

Quelle efficacité?

L’indice de Pearl de cette pilule est élevé,  puisqu’il est de 0.1 en utilisation parfaite et de 0.15 en utilisation réelle. L’écart entre les deux indices est donc peu élevé comparé à d’autres pilules combinée. Cet indice permet de mesurer la prévalence du nombre de grossesse la première année malgré l’utilisation de la pilule, dont la perte d’efficacité tient majoritairement aux oublis qui impactent considérablement la protection. On peut donc affirmer que cette pilule est une des plus efficaces du marché actuellement.

Les avantages de la pilule Microgynon 30

La pilule Microgynon est à climat progestatif, car c’est l’hormone qu’elle contient le plus par rapport à l’œstrogène. De ce fait, elle est particulièrement efficace sur les femmes ayant habituellement des dysménorrhées, menstruations douloureuses avec un fort volume et une durée plutôt longue, soit les ménorragies accompagnées de hyperménorrhées.

Contre les hémorragies de privations

En effet, cette contraception orale permet de rendre les hémorragies de privations plus courtes, moins abondantes et moins douloureuses. Donc pour les femmes qui souffrent de ménorragies et de hyperménorrhées , avec un risque d’anémie, la pilule contraceptive Microgynon est parfaitement adaptée et permet de réduire ce risque.

Contre l’endométriose

De plus, elle agit sur l’endométriose en réduisant d’une part les signes cliniques et d’autre part son développement. L’endométriose qualifie le processus par lequel les cellules de l’endomètre vont anormalement se loger dans les trompes et ainsi s‘y  reformer,  provoquant douleurs,  lésions et/ou kystes ovariens.

Les symptômes sont des fortes douleurs pelviennes, même parfois durant les rapports sexuels, les dyspareunies, douleurs qui sont très intenses et ne passent pas avec du paracétamol, empêchant la femme de poursuivre ses activités. L’utilisation de Microgynon comme pilule contraceptive permet d’atténuer les douleurs et d’empêcher que le tissu endométrial migre  vers les trompes et que le flux sanguin lors des hémorragies de privation ne prenne la mauvaise voie dans trompes de Faloppe vers la cavité pelvienne (au lieu d’être expulsé vers l’extérieur).

Contre les cancers de l’endomètre

Enfin, cette pilule aide à prévenir les cancers de l’endomètre ( cancers du corps de l’utérus à ne pas confondre avec col de l‘utérus) et des ovaires, notamment car la progestérone a un effet protecteur sur la paroi en limitant la multiplication des cellules anormales. Elle réduit donc les risques de contracter ces types de cancers hormono-dépendants.

C’est d’autant plus le cas pour les pilules combinée à climat progestatif qui contiennent plus de progestatif que de œstrogène, comme Microgynon 30.

Posologie de Microgynon

La pilule Microgynon est une pilule de 2e génération que votre médecin peut vous prescrire en 1ere intention.

Comment prendre ma pilule?

acheter pilule microgynon en ligneElle est très simple d’utilisation, la plaquette possède un parcours calendarisé qui suit un schéma 21 jours / 7 jours. Cela signifie que pendant 21 jours consécutifs, vous avalerez votre comprimé contraceptif Microgynon à heure fixe.

A la fin de ces 21 jours de prise, vous observerez un pause de 7 jours consécutifs lors de laquelle aucun comprimé ne devra être pris. Vos hémorragies de privations se manifestent à ce moment là. Au bout de cette interruption de 7 jours maximum, vous pouvez débuter une autre plaquette.  

Si le cycle a été suivi de manière régulière, le jour de la reprise se fait normalement le même jour tous les mois.

Ceci étant, il se peut que vos hémorragies de privations surviennent lors du 2e ou 3e jour d’interruption de la prise des comprimés, tout comme elles peuvent se poursuivre au delà des 7 jours d’arrêt, c’est à dire lors de la reprise. Cela ne doit en aucun cas vous empêcher de recommencer une nouvelle plaquette comme prévu, après 7 jours d’arrêt.

Enfin nous vous conseillons de bien suivre le parcours calendarisé  de la plaquette, bien que la pilule soit monophasique et que tous les comprimés soient de même nature. Cela permet de pouvoir bien suivre votre prise et vous apercevoir rapidement si un comprimé a été oublie  

Pour une première utilisation, veillez à bien prendre le premier comprimé de la pilule contraceptive le premier jour des menstruations. Vous avez la possibilité de la prendre jusqu’ à 5 jours après, mais cela vous oblige à ajouter un dispositif contraceptif non hormonal dit barrière mécanique afin de garantir une protection pendant 7 jours.  

Et si je souhaite changer de pilule ou de moyen de contraception?

Vous pouvez également choisir de changer votre pilule actuelle si elle est progestative, donc non combinée, pour passer à Microgynon, pilule oestroprogestative combinée .

Si tel est votre choix, vous pouvez opérer le changement à n’importe quel moment du cycle, en prenant tout simplement le comprimé de Microgynon à la même heure et à la place de votre ancienne.

Vous devez toutefois ajouter une méthode contraceptive non hormonale comme un préservatif, pendant 7 jours, le temps que l’effet contraceptif de pilule combinée soit pleinement .

De la même manière si vous prenez un mode de contraception hormonal progestatif, du type dispositif intra utérin, sous forme injectable ou sous forme d’implant, effectuez le remplacement simplement le jour où ces dispositifs doivent être changés ou remplacés .

Par exemple, pour l’injection, prenez la pilule Microgynon le jour prévu des nouvelles injections, pour l’implant et le DIU, le jour où ceux-ci ont été retirés.  Vous devez également vous prémunir d’un risque de grossesse en utilisant une contraception non hormonale du type barrière mécanique pendant 7 jours.

Si vous souhaitez garder une contraception hormonale oestroprogestative combinée mais remplacer votre dispositif actuel, qu’il soit une pilule d’une autre marque et composition, un anneau vaginal ou un patch transdermique, vous avez la possibilité de le faire à différents moments selon les cas:

  1. Entre le jour de l’arrêt du retrait de l’anneau ou du dernier patch et le jour prévu du remplacement (soit au bout des 7 jours d’interruption).
  2. En relais d’une pilule combinée, vous n’observerez pas l’interruption habituelle des 7 jours et débuterez Microgynon immédiatement le jour après le dernier comprimé de votre ancienne plaquette. Dans le cas où votre pilule contenait des placebos, vous devez prendre le premier comprimé de Microgynon 30 à la place du premier placebo.

Si vous effectuez le remplacement durant ce laps de temps de 7 jours, ou des le premier jour de la période d’interruption habituelle, vous n’avez pas besoin d’ajouter un dispositif non hormonal.

Que faire en cas d’IVG?

Enfin, après une interruption volontaire de grossesse, la reprise d’une pilule peut se faire immédiatement si cet avortement a eu lieu lors du 1er trimestre.

En ce qui concerne les interruptions de grossesse ou fausses couches, intervenu au delà du 1er trimestre, ou juste après un accouchement, la reprise d’une méthode contraceptive orale telle que Microgynon 30 se fait en général après une période de 21 jours qui doit correspondre avec l’arrivée de vos prochaines menstruations.

On conseille donc d’attendre que les prochaines menstruations ne surviennent avant de redémarrer la prise dune contraception hormonale. En attendant , et pendant 7 jours au delà , il est nécessaire de choisir une méthode contraceptive non hormonale, comme un préservatif.

Est-il possible de moduler la prise de cette pilule?

Vous pouvez moduler la posologie de votre pilule contraceptive afin de faire intervenir vos règles plus tard , ou justement faire en sorte de déplacer le jour de votre premier jour d’hémorragies de privation afin qu’il survienne plus tôt le mois suivant. Ces modulations excluent une prolongation de la période d’arrêt, pour rappel il ne faut jamais arrêter la pilule plus de 7 jours.

Retarder vos hémorragies de privation revient à sauter un cycle en enchainant deux plaquettes de Microgynon. Vous prendrez donc les comprimés contraceptif pendant 42 jours consécutifs, sans observez la période d’interruption de 7 jours.

Afin de déplacer le jour de l’apparition des menstruations, vous devez observer une période d’arrêt plus courte, équivalente au nombre de jours desquels vous voulez avancer votre début des . Par exemple, si vous souhaitez faire intervenir le premier jour des hémorragies de privation 4 jours plus tôt que d’habitude, il faut donc reprendre la plaquette suivant de Microgynon 30, 4 jours plus tôt.

Encore une fois,  il ne faut jamais observer un période d’interruption plus longue que les 7 jours standards, auquel cas vous vous exposez à un risque de tomber enceinte.

En réglant votre posologie de manière à retarder ou avancer votre cycle, vous pouvez ne pas constater l’apparition des hémorragies de privations, mais à la pace des spottings ou hémorragies de rupture . Cela se rétablira lors de la prochaine période d’arrêt de 7 jours.   

Oublis : que faire si j’oublie de prendre mon comprimé Microgynon ?

Il existe des applications pour ne pas oublier sa piluleEn utilisation normale, et sans oubli, Microgynon vous protège contre un risque de grossesse même lors de la période d’arrêt des 7 jours. Vous pouvez donc avoir des rapports sexuels sans risquer de tomber enceinte.

Cependant, des oublis sont constatés chez certaines utilisatrices qui ont du mal à tenir la régularité d’une prise quotidienne et à heure fixe. Veillez à redoubler de vigilance lors des périodes connues pour être à risque.

La période de fin / début de plaquette entourant  l’arrêt de 7 jours est à risque en termes de probabilité de tomber enceinte car si vous oubliez votre pilule après les 7 jours, vous risquez fortement de tomber enceinte du fait de la longue période sans contraception.

Vous êtes bien sûr protégée pendant les 7 jours mais dès le 8e jour, ce n’est plus le cas.  Cette  période de début de plaquette juste après avoir observé l’arrêt de 7 jours est aussi à risque du point de vue de l’oubli à redémarrer la nouvelle plaquette contraceptive le 8 e jour. C’est statistiquement là que ce situe le plus fort taux d’oubli.

Au delà de ces précautions, des dispositions sont à prendre notamment si vous vous savez de nature étourdie, si vous avez un mode de vie nomade ou un emploi du temps imprévisible, vous obligeant à souvent demeurer hors de chez vous. Dans ces contextes, vous pouvez développer des techniques, prendre votre pilule avec vous et mettre un rappel automatique. De même, certains moments de la journée sont plus propices que d’autres selon les femmes : le coucher ou le lever, les repas ..

Il est en effet très important de respecter la posologie à heure fixe et de ne pas marquer d’oublis, car de la dépend l’efficacité contraceptive de la  pilule oestroprogestative.

  1. Si vous deviez oublier un comprimé de Microgynon moins de 12h après l’heure fixe de prise, vous pouvez immédiatement prendre le comprimé oublié, l’efficacité contraceptive est conservée .
  2. Cependant, si l’oubli remonte à plus de 12 heures après l’heure de prise habituelle, l‘effet contraceptif ne peut plus être garanti et des mesures sont nécessaires.

Si l’oubli a lieu lors de la première semaine: vous devez avaler le comprimé oublié immédiatement et prendre le suivant à heure habituelle. Il se peut alors que 2 comprimés soient pris en même temps ou à intervalles très rapprochés.

Vous devez ajouter une méthode contraceptive supplémentaire de type barrière mécanique pendant 7 jours afin de garantir une protection optimale. Si des rapports sexuels ont eu lieu la semaine précédent l’oubli, nous vous conseillons de pratiquer un test de grossesse car le risque d’être enceinte est élevé, surtout quand l’oubli a lieu lors de cette période .

Si l’oubli se situe dans la deuxième semaine du cycle, vous devez d’abord avaler le comprimé oublié dès que l’oubli est constaté, puis avaler le suivant à heure fixe, et continuer la plaquette comme d’habitude. Une disposition contraceptive non hormonale supplémentaire n’est pas obligatoire.

Si l’oubli se situe lors de la 3e semaine, vous avez le choix entre deux options si aucun oubli n’a eu lieu avant durant tout le cycle, sans devoir ajouter une contraception supplémentaire :  

  • Vous pouvez choisir de sauter la période d’interruption. Il faut avaler le comprimé oublié, puis l’autre de manière habituelle à heure fixe même à intervalles rapprochés entre les deux prises. Ensuite, vous devez continuer la plaquette contraceptive normalement et arrivée en fin de plaquette, vous enchainerez directement sur la plaquette suivante sans observer la période interruption habituelle de 7 jours. Les hémorragies de privations n’apparaîtront pas, toutefois des saignements du type spottings peuvent se manifester.
  • Vous pouvez au contraire choisir de faire intervenir la période d’interruption immédiatement. Il ne faut donc pas avaler le comprimé oublié, et jeter la plaquette. La période d’interruption des 7 jours commence donc immédiatement.

Si vous avez oublié de prendre votre pilule plusieurs fois durant le cycle: vous devez impérativement choisir l’option numéro 2. De plus de manière générale si des oublis répétés ont été effectués durant le cycle, la probabilité de tomber enceinte est forte,  d’autant plus si des rapports sexuels ont eu lieu dans les 7 jours avant ou après l’oubli.. autrement dit, n’importe quand dans le cycle si les oublis sont répétés puisqu’il suffit d’un oubli par semaine pour diminuer considérablement la protection conférée par la pilule.

Ces règles de sécurité sont applicables en cas de diarrhées aigues ou vomissements qui surviendraient dans les 3 heures après la prise de votre comprimé à heure habituelle. Vous avez moins de 12h pour reprendre le comprimé contraceptif évacué et rester protégée. Si vous n’avez pas la possibilité de le prendre, alors vous devez suivre les règles énoncées en cas d’oublis supérieur à 12 heures.

Effets secondaires et indésirables.

L’apparition des effets secondaires est fonction de la personne qui utilise Microgynon 30. De plus, beaucoup disparaissent après une période d’adaptation du corps aux nouvelles doses d’hormones.  

Ainsi on estime que si ces effets devaient se manifester au delà de trois mois après la première prise de la pilule, soit au bout de trois cycle, la pilule ne vous convient peut être pas et une autre pourrait vous être prescrite .

Des femmes peuvent constater dans les premiers mois de leur prise:

  • des saignements irréguliers, du type traces ou spottings, qui interviennent  en dehors de la période d’arrêt.
  • des aménorrhées (qualifiant une absence totale de règles), dans des conditions parfaites d’utilisation (sans oublis) peut avoir lieu.

Dans l’un ou l’autre cas, cela caractérise une phase d’adaptation du corps. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Les autres effets secondaires concernent pour les plus fréquents la survenue:

  • de nausées
  • de douleurs abdominales
  • des céphalées.
  • Des tensions et douleurs mammaires ont aussi été notées.
  • des variations d’humeurs 

Avec une fréquence moindre, et du fait du climat progestatif de la pilule Microgynon, on remarque chez certaines femmes ayant le même profil développer de l’acné, et prenant du poids du fait de l’augmentation de l’appétit. Ces mêmes femmes auront plus tendance à évoquer une perte de libido parmi les effets indésirables de la pilule, mais ceux-ci ont une fréquence rare.

Les femmes ayant une intolérance au lactose et saccharose, ou devant suivre un régime particulier devant éviter ces substances doivent surveiller ou alors ne pas utiliser la pilule contraceptive hormonale Microgynon car elle contient une forte teneur de cet excipient.  

Risques  et contre indications

Les pilules hormonales contraceptives oestroprogestatives sont toutes porteuses d’un risque légèrement accrue de développer des thromboses veineuses par rapport aux femmes qui n’utilisent pas de méthode contraceptive hormonale combinée.

Cependant ce risque est très faible et même extrêmement rare. Il est maximal lors de la première année d’utilisation d’une pilule contraceptive ou après une interruption de plus de 4 semaines et diminue considérablement ensuite.

Les femmes concernées par ce risque sont donc celles qui ont:

  • un antécédent familial
  • des prédispositions ou un facteur aggravant
  • déjà développé des maladies risquées 

Ces personnes doivent donc en informer leur médecin lorsque celui-ci vous faire pratiquer des tests  (mesure de la pression artérielle) et vous faire remplir un questionnaire. Sachez que cette procédure est obligatoire afin de déterminer si vous êtes ou non éligible  à l’utilisation de Microgynon 30.  

Les personnes ne devant pas prendre la pilule contraceptive orale Microgynon sont celles dont les maladies suivantes se sont manifestées par antécédent héréditaire, par une survenue avérée ou par des facteurs de risques :

  1. Si vous avez eu un caillot sanguin. Selon la localisation de ce caillot, cela renvoie au développement d’une thrombose veineuse profonde (phlébite)  et/ou d’une thrombose veineuse artérielle (embolie pulmonaire).
  2. Par extension, les personnes ayant eu un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral, ainsi que tout autre maladies cardio-vasculaires (de même que ses symptômes et prodromes comme les angines de poitrine)  sont à risques et ne doivent pas prendre le pilule contraceptive Microgynon.
  3. De même, les personnes ayant des anomalies de la coagulation ne doivent pas prendre Microgynon, on relève parmi ces anomalies des déficits en protéine C, S ou en antithrombine, ainsi que la présence d’anticorps anti-phospholipides entre autres.
  4. Enfin, certaines maladies vous exposent d’autant plus au développement de caillot sanguin dans les artères et de thrombose, comme
    1. Le diabète avec lésions vasculaires,
    2. Si vous êtes sujettes à une pression artérielle très élevée, avez des taux de lipides anormalement haut comme le cholestérol ou les triglycérides.
    3. Plus globalement , vous êtes sur exposée avec toutes les hyperhomocystéinémie, qui qualifient la présence de fort taux de graisses pouvant boucher les artères.

Certains contextes peuvent vous mettre à risque, notamment si vous devez rester allonger sur une période longue notamment après  une opération, ou si vous venez de terminer votre allaitement. Dans la première situation, la positon allongée rend la coagulation sanguine plus compliquée, tandis que dans la 2e situation, les femmes enceinte et ou allaitant sont 10 fois plus à risque de développer des caillots sanguins.

Avant d'acheter Microgynon en ligne, lisez bien les contres indicationsEn outre, certaines situations vous rendent plus susceptibles de développer un caillot sanguin, notamment avec l’âge, ou si vous êtes fumeuse, si vous êtes en surpoids ou obèse. Les trois combinés, cumulés avec d’autres risques, conduisent alors à un risque extrêmement accru… tous ces éléments doivent appeler à une extrême vigilance de votre part.      

En dehors des risques de thromboses, d’autres pathologies sont également des contre-indications à la prise de la pilule Microgynon, veuillez redoubler de vigilance et de prudence dans les cas ou ces maladies se sont développées chez vous ou le risqueraient:

  1. Si vous êtes sujettes aux migraines à aura avec signes neurologiques focaux, c’est-à-dire précédées de signes tels troubles de la vision (papillon argentés ou tâches noires), troubles du language ou vertiges, vous ne devez pas prendre Microgynon comme méthode contraceptive hormonale.
  2. Si vous avez eu ou avez un cancer hormono-dépendant (sein ou organes génitaux)  ou un cancer du col de l’utérus, cette pilule ne peut être prise. Il en va de même pour les anomalies non diagnostiquées liés notamment aux écoulements vaginaux de sang inexpliqués.
  3. De même, les personnes ayant ou ayant déjà eu une pathologie sérieuse du foie (comme une tumeur, un ictère, la jaunisse ou tout autre affection grave) ne doivent pas prendre la pilule orale combinée Microgynon.

Si vous devez constater les signes cliniques d’un risque de thrombose, veillez arrêter la prise de la pilule contraceptive et consulter immédiatement un médecin. Il peut d’ailleurs être utile de reconnaitre les symptômes afin d’agir très rapidement.

Par exemple, si vous constatez  un enflement d’une jambe,  avec éventuellement mais pas nécessairement des douleurs, des changements de coloration de la peau, des sensations de chaleur.

Des symptômes respiratoires et au niveau de la poitrine sont aussi le signe d’une éventuelle embolie pulmonaire , comme un essoufflement, une toux brutale, une douleur dans le bras gauche, des migraines à répétitions et des pertes motrices ou des confusions du langage ..

Enfin, la prise de certains médicaments n’est pas conseillée en ceci que des interactions peuvent affecter les effets et l’efficacité du contraceptif ou des autres traitements. Il s’agit des groupes de médicaments traitant l’épilepsie comme:

  • la lamotrigine
  • les anticonvulsifs à base de primidone, de phenytoïne etc.
  • certains calmants
  • certains barbituriques
  • traitement anti fongiques (avec de la griséofulvine)
  • anti bactériens (notamment à base de clarithromycine, érythromycine)
  • antirétroviraux (infections du VIH et hépatite C)

Les personnes traitées pour des affections cardiaques doivent aussi vérifier que les principes actifs de leur médicament n’entrent pas en interaction avec la pilule Microgynon.  Enfin, d’autres substances a priori sans conséquences, comme le jus de pamplemousse ou la plante millepertuis utilisée en phytothérapie  peuvent avoir des interactions avec les substances actives de Microgynon. Mais rassurez-vous, tous ces cas sont extrêmement rares ! 

Ou acheter Microgynon / Leeloo et quel prix?

Il est nécessaire de présenter une prescription médicale valide pour acheter la pilule Microgynon. Une fois cette ordonnance en votre possession, vous pourrez vous la procurez dans n’importe quelle pharmacie traditionnelle.

Il est aujourd’hui également possible d’acheter votre contraception sur Internet. Cependant, nous tenons à vous avertir sur les dangers d’une telle commande en ligne si elle n’est pas réfléchie.

En effet, de nombreuses pharmacies en ligne proposent d’acheter Microgynon à des prix moins chers et parfois même, sans ordonnance. N’achetez pas vos comprimés auprès de ces pharmacies non agréées car vous mettez votre santé en dangers!

Il n’est pas rare de tomber sur des produits de contrefaçon, ce qui explique la baisse des prix. Ainsi, en passant par une pharmacie en ligne agréée au niveau européen (comme Treated, lien ci-dessous), vous éviterez tous les risques de tomber enceinte avec une pilule de qualité, qui convient à votre organisme. 

acheter en ligne et sans risques

Vous obtiendrez également une ordonnance 100% gratuite après avoir rempli un questionnaire détaillé sur votre état de santé.

Un docteur certifié au niveau européen analysera ensuite vos réponses et décidera de vous fournir cette prescription médicale (ou dans le cas contraire, de vous orienter vers un contraceptif qui comportera moins de risques pour vous).

Une fois la pilule achetée en ligne, vous la recevrez à votre domicile en 24h et pourrez renouvelez votre commande autant de fois que vous le souhaitez!